Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Aide pour Balbuzard

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Alors là... c'est du défi! Je vais m'amuser je le sens! Hé hé hé...

Merci!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
[J'ai essayé de faire un truc que j'avais jamais osé jusqu'ici, on verra ce que ca donne =) ]

« Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Quelque chose à un moment à foiré. Mais quoi ? Non mais franchement, je te jure, c’était pas… Attends je vais te raconter ca. Je t’ennuie pas au moins ? »
« Bah, entre copains, tu penses. Et puis les histoires de c… de cœur j’adore ca. Je suis un petit peu commère, tu t’en souviens Max’ ? »

***

« Allo ? T’es où ? […]Je te dérange pas ?[…] Ah bon, oh attends, il faut que te raconte un truc trop mor-tel ! Tu te souviens de la bègue et de son dingo ? Elle l’évite comme la peste maintenant ! C’est pas trop bon ? »

***

Cher Journal,

Aujourd’hui, 23 novembre, je pleure pour une histoire stupide.

***

« Tu te souviens de Florine ? On s’entendait bien hein ? D’accord, elle était pas très sociable, et lorsqu’elle pétait un cable elle faisait peur, mais au fond elle était sympa franchement. Enfin moi elle me plaisait. C’est la première avec qui j’ai réussi à accrocher à la rentrée, comme elle était toute seule, c’avait été facile de l’aborder, et puis on a sympathisé assez vite. Pour dire des conneries à deux, on était plutôt fort… »

***

« Ouiiii, l’autre bègue là ! Celle dont je t’avais qu’elle faisait vachement peur ! Qui faisait son associale et puis tout d’un coup elle te sortait un truc tu restais trop scotché quoi ! […] Ouais Florine c’est son nom !

De toute façon j’ai jamais pu vraiment la blairer cette fille. Elle s’habille pas comme les gens normaux, elle porte des vêtements trois fois trop large, et puis elle est moche c’est tout quoi ! Et en plus on dirait qu’elle a un balai coincé dans le cul… Franchement elle me fait pitié…

***

J’ai jamais été franchement bien accueillie pour moi même, on se défiait toujours de « la folle » ou de « la bègue ». On pense que je suis coincée parce que je n’ai pas assez confiance en moi. Et pourtant, Journal, je t’assure que j’essaie, j’ai d’ailleurs dû te saouler avec toute cette encre que j’ai utilisée pour décrire mes états d’âme, mais rien que pour te remplir, je les décrirais une nouvelle fois.

Certains gens naissent charismatiques, d’autres sont beaux, savent attirer le regard des autres, ou encore ont une superbe capacité d’abstraction, te conçoivent des plans compliqués en quelques heures de réflexions. Il semblerait que j’ai cumulé les handicaps. Je sais que je ne suis pas jolie, mon bulletin me rappelle à chaque trimestre l’urgence de ma situation scolaire, et en plus, j’arrive pas à parler.

La seule chose que j’arrive à faire, c’est écrire. J’ai dû commencer à labourer le papier vers l’âge de quinze ans, et au début, ce n’était pas gagné. Je détestais ce que j’écrivais, autant que je me détestais moi. Ce fut un art très difficile à acquérir. L’oisiveté tue les identités, j’en suis persuadé maintenant. Si je n’avais pas commencé à écrire, qui serais-je aujourd’hui ? Une gothique morbide, tellement insatisfaite de ma vie que je me tournerais vers… ailleurs ? Je n’ai jamais été très sportive, ni même taillée pour le sport. Je dessine comme une patate, ca ne ressemble à rien, et j’ai deux mains gauches. Ecrire était finalement ce qui me correspondait le mieux.

L’écriture m’a permis de conserver un certain équilibre, malgré les vexations, les frustrations, la solitude. Malgré l’incompréhension, le mépris, les boutades méchantes. Bref, conserver un équilibre malgré ce qui constituait ma vie.

Du moins, ce qui la constituait jusqu’à cette année. A la rentrée, un nouveau venu, un garçon nommé Maxime, qui comme Nouveau, n’avait pas de préjugés, m’a tendu la main. Franchement, je lui ai été très reconnaissante. Avoir quelqu’un qui vous demande s’il peut manger avec vous, ca paraît anodin, mais quand on est habitué à la solitude, c’est franchement nouveau, et agréable. Quelqu’un qui vous dit « bonjour ! » ou « au revoir ! » qui s’intéresse à ce que vous faites, qui est curieux de lire vos propres textes, c’est une perle rare.

Maxime est la seule personne à qui je n’ai jamais confié mes secrets concernant mon penchant sur l’écriture.

***

« Enfin, bon on déconnait, mais sinon le reste du temps, elle était plutôt intéressante. Tu savais par exemple qu’elle écrivait ? »
« Elle écrivait quoi ? »
« Des nouvelles réalistes m’a-t-elle dit, mais elle m’a jamais amené quoi que ce soit, elle disait que c’était trop personnel. »
« Donc tu sais pas si elle écrivait bien ? »
« Je sais pas, mais si elle écrit autant qu’elle se tait, elle mérite du respect. »
« Et tu l’aimais bien ? »
« Hein ? Euh… je sais pas trop, elle était vraiment… intéressante mais je n’ai jamais songé à l’embrasser par exemple. »

***

« Enfin, bon moi je dis ca je dis rien, mais son copain était plutôt mignon, dommage qu’ilait un goût de chiotte quoi ! […] oui le Maxime là ![…] Oh arêêêête ! Il est trop bien ce type ! Il est mignon, il est gentil, il est sportif, tu veux quoi de plus ?[…] Ouais bon, faut pas non plus en demander trop. C’est vrai qu’il la collait et qu’elle le collait, mais bon ca voulait rien dire non ? »

***

J’irai pas jusqu’à dire que j’étais amoureuse de lui. Il est facile de confondre gratitude et amour. Est-ce que de son côté il était amoureux ? J’aurais presque hésité, jusqu’à hier. Mais alors quelles étaient mes relations avec lui ?

Et bien les relations qu’il y aurait entre un frère et une sœur… enfin, un frère et une sœur qui seraient complémentaires… ou plutôt entre deux frères et soeurs qui se sentiraient symétriques… Deux âmes sœurs quoi…

Finalement j’étais peut être un petit peu amoureuse de lui.

Mais à quoi ca sert ? Etre amoureux n’a AUCUNE incidence sur les sentiments de l’autre. A quoi ca sert de se morfondre sur l’Autre, ton prince charmant quand de toute façon tu SAIS qu’il ne voudra pas de toi ? Pourquoi ? Parce que t’es pas jolie, t’a pas assez de poitrine pour ne pas être un garçon manqué, t’as pas assez confiance en toi pour que les autres te prêtent attention. Il y a mille et une raisons, et elles sont toutes injustes. J’en ai marre ! Marre d’être toujours laissé pour compte !

***

« Et de son côté, tu crois qu’elle t’aimait bien ? »
« Euh, je sais pas trop c’est possible que oui. Mais franchement je saurais pas dire. Bah, vu comme on était fourré… »
« Yees ! »
« NON ! C’est pas ce que je voulais dire ! »
« En attendant tu l’as dis mec ! »

***

« Alors du coup, j’ai profité que mes vieux ils soient pas là, et j’ai invité toutes mes copines, mis à part toi mais bon t’étais loin, ainsi que quatre ou cinq mecs, dont Maxime. Et puis, je sais pas pourquoi, j’ai eu envie d’inviter Florine. Je me suis dit que ca pourrait être amusant. »
***

J’aurais dû me douter que cette invitation était une embuscade. Mieux que ca, j’aurais dû prévoir qu’elle avait préparé un coup fourré. Et de ce point de vue là, c’a été une vraie salope ! J’allais refuser quand j’ai appris que Maxime y allait. Alors je me suis dit que tant qu’à faire, autant tenter sa chance.

J’ai fait gaffe à ce que je mettais, j’ai choisi mes plus beaux vêtements, ceux qui sont à la mode. J’avais mis des chaussures à talon, une vraie robe et pas des jeans, j’ai demandé à ma mère de me maquiller et de me coiffer pour que je sois jolie. Et le résultat était bluffant. Je pensais pas pouvoir ressembler à ca.

Curieusement, je ne voulais pas le séduire, mais j’avais comme même envie qu’il se passe… quelque chose, je sais pas quoi.

Et puis j’y suis allé.

***

« Et lorsque Maureen t’a invité à cette soirée, t’as accepté comme ca ? »
« Attends, elle est plutôt canon cette fille ! Et puis vu les filles qui venaient, ca serait dommage de ne pas venir. »
« Et t’avais pas prévu que Florine viendrait. »
« Et j’avais pas prévu que Florine viendrait. »
« Et t’avais pas prévu que Maureen t’avait peut être invité parce qu’elle avait quelque chose derrière la tête. »
« Et j’avais pas prévu que Maureen m’avait peut être invité parce qu’elle avait quelque chose derrière la tête. »

***

« Franchement, t’aurais dû la voir arriver ! Elle était habillée comme-un-sac ! En plus maquillée et tout… […]Ouais non je te le dis moi, elle était pas naturelle comme ca. Enfin bon tu vois le genre […] Ouais, donc ca à commencé, on a un petit peu bu, pas trop hein et puis voilà, j’ai embrayé l’opération séduction. Je me suis collé à Maxime et je lui ai dit deux trois trucs dans l’oreille genre « t’es trop mignon, j’t’adore » et lui il a super bien marché ! J’te jure, un vrai lapin ce type, j’avais pas fini ma phrase qu’il me roulait déjà des pelles ! »

***
Et là, je me suis trouvée très mal. Non je n’étais pas amoureuse de Maxime, mais alors pourquoi ca me faisait horriblement MAL ? Le voir peloter cette pute de Maureen m’a donnée envie de vomir, tout un monde qui s’est effondré. J’ai réellement cru rejoindre le sol par la voie directe. Je devais être affreusement pâle.

Tout ca pour dire que le voir l’embrasser ELLE m’a blessée. Horriblement. C’aurait pu être n’importe quelle autre fille d’ailleurs, le résultat aurait été le même. Mais Maureen merde ! J’ai eu envie de faire trois pas et de lui donner une gifle à elle ou bien une gifle à lui. J’ai eu envie de crier un bon coup, de gueuler ce que je ressentais et de le leur jeter à la tronche.

Mais j’ai fuit. Comme j’ai toujours fuit. Je suis une lâche, et je me dégoûte moi-même. Si j’avais réagi autrement, que se serait il passé ? Peut être qu’il se serait rendu compte qu’il m’avait fait mal ? Et alors c’aurait changé quoi ? Il m’aurait fait des excuses ? La bonne blague !

Je ne veux plus jamais, jamais lui parler. Il n’a qu’à aller voir Maureen.

Il est deux heures du matin et je sais que je ne dormirai pas.

***

« Et donc tu t’es jeté sur Maureen comme un bouc en rut ? »
« Qu’est ce que tu veux je suis un homme quoi… »
« Et t’avais pas songé qu’il y avait Florine pas loin ? »
« Et non. »
« Ben en même temps tu t’attendais à quoi le lendemain ? »
« Pas à ce qu’elle m’ignore comme ca ! »
« Franchement mec, tu veux savoir un truc ? »
« Dis toujours »
« Tu es un boulet de première. »

***

Bon allez je te fais la bise, il faut que j’aille retrouver Max, maintenant que l’autre grosse s’est tirée, c’est bon de l’avoir qu’à soi.

J'te quitte, je suis toute contente ! »

_________________

Merci Night Lord!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Quelle suite? O_o

Je comptais finir sur cette note d'injustice flagrante, et tellement cynique! ^__^

Mais si tu veux, je te fais une suite, faut juste prévoir un délai...

EDIT: On pourrait intituler ce sujet: "la victime, la salope, et le boulet!" Razz

_________________

Merci Night Lord!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Parce que l'effet est bien choisi et bien réalisé

Merciii! :D Mais tu parles de quoi exactement? Du fractionnement de la narration en trois points de vue et trois types de récits différents (journal intime, conversation à bâtons rompus, et appels téléphonique) ou bien du journal intime tout seul?

J'avais envie de faire un peu ésotérique alors...Razz Sur une fiche que je suis en train de rédiger en ce moment, j'utilise encore autre chose: 1. un texte officiel, genre état civil ou rapport de police, 2. à la suite une narration normale pour décrire par exemple sa naissance. Si tout va bien ca devrait être marrant Razz

Je suis partant pour écrire la suiteuh dès que possible (sur les forums rps en ce moment ca y va :S et à l'IUT aussi ca y va :S :S)

EDIT: Pour la petite histoire, Florine est le nom de mon dernier râteau >_< Il se trouve qu'effectivement, elle est pas spécialement sexy, mais bon elle me plaisait...

_________________

Merci Night Lord!
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.