Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Aide pour Lueur [avis acceptés]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Lueur, tu dois effectivement faire une auto-évluatation ^^

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Puisque tu acceptes les critiques, me voiciiiii ! *profite de l'absence d'Isily*

Mise en page

Impec', rien à dire. Beaucoup plus lisible et aéré par rapport au début. Les paragraphes sont bien construits question structure.

Description

Assez flou dans l'ensemble mais on arrive facilement à se glisser dans le RP. Pas mal de répétitions autour de la neige, mais cela a du bon, cela nous permet inconsciemment d'enregistrer le fait qu'on est VRAIMENT à la montagne xD Peut-être que plus de petits détails anodins auraient pimenté la présentation simpliste des choses ? Tu en mets quelques uns, comme le fait que les pattes du loup s'embourbent, mais c'est tellement effacé par rapport au reste qu'à la première lecture je l'avais à peine "senti" dans mon image de l'action. Peut-être que parler du crissement des bottes dans la neige aurait accentué l'effet et on y aurait fait plus attention ?
Et puis tu ne t'attardes pas beaucoup sur la jeune fille, pourtant ton gros baloud de James ne doit pas en croiser souvent non ? x) Un peiu plus de détails subjectifs auraient été là aussi les bienvenus :3

Action

Rien à dire :p

Emotions

Ben euh, comment dire...on ressent le froid, et un peu d'amusement à la fin, légèrement...
Comme ta description n'est pas très subjective, ça donne moins de marge pour montrer les pensées de l'homme. En fait, comme tu décris pas assez subjectivement, on a quasi pas d'émotions dans la description. Il aurait fallu dans ce cas là faire tout un paragraphe uniquement sur ses pensées et émotions.
Ensuite je trouve que tu passes un peu trop vite de l'optique "Je vais couper du bois" à "Tiens une jeune demoiselle perdue, et si je l'aidai ?". Si on suit le caractère visible du personnage, il aurait plutôt aller couper son bois sans prêter attention à la gamine plutôt que lui adresser la parole non ? Il manque quelque chose pour expliquer ce brusque changement d'attitude.

Langue

Alors...

Dans un chalet de bois recouvert de neiges
C'est de neige :p

[..]surplombant une montagne tout aussi blanches.
La montagne est blanche, elle est toute seule !

Une barbe naissante de couleurs poivrés
Elle est pas de plusieurs couleurs la barbe ! :p Elle est d'une couleur poivrée.

On pouvait apercevoir, un début de calvitie le haut de sa boite crânienne.
Je suis pas sûre que la virgule soit bien placée ^^" Et c'est la boîte, avec un accent circonflexe.

L'intérieur de son domicile était simplement meublé, et la chose la plus notoire que l'on pouvait remarquer, était un grand tapis de forme circulaire gisant au milieu de la salle et où adorait séjourner le loup de l'homme ...
Tu me fais une effusion de "et" là ! xD
Et les trois petits points doivent être collés à l'homme.
Personnelement j'aurais plutôt dit : "L'intérieur de son domicile était simplement meublé, la chose la plus notoire que l'on pouvait remarquer étant un grand tapis de forme circulaire qui gisait au milieu de la salle. Le loup de l'homme adorait séjourner à cet endroit..."

Aujourd'hui, le ciel était clair, mais les buches dans la cheminée manquante.
Les bûches manquaient dans la cheminée, non ? (a)

James, car c'était le prénom de notre homme, décida alors de sortir se ravitailler pour combler ses provisions futurs qui ne dureraient sûrement même pas une semaine.
Je crois que c'est une provision, donc ses provisions futures.

Laëre, car c'était le nom de son loup, se releva avec bonheur quand son maître ouvrit la porte de son domicile pour lui indiquer leur sortie, ravie de pouvoir dégourdir ses pattes ankylosées de la veille.
HS. : HEIN ? Laëre ? Mais mais mais ça ressemble trop à Laëra ! :O
Là, tu fais une répétition avec la phrase d'avant pour le "car c'était le nom de...".
Pour l'instant dans le texte c'est la première fois qu'il se lève, donc on dit plutôt qu'il se leva je pense.
D'après ce que j'ai lu c'est un loup donc il est ravi, pas ravie x)

[...]même si il commençait à décliner avec lenteur.
J'dirais plutôt même s'il.

Enfourchant des buissons[...]
Euh...tu les enfourches toi les buissons ? xD Un peu bizarre mais c'est possible, même si ça me fait quand même bizarre x)

Ils sillonnaient tout deux la montagne.
Tous deux.

Les pattes du lupin s'embourbaient à la neige du début d'hiver, et ce dernier poussait souvent de grognement d'agacement.
Elles s'embourbent dans la neige, non ?
Il pousse plusieurs grognement, donc des grognements.

James lui, chauffée de hautes bottes en cuir avançait à allure allante, et le loup devait trottiner à ses côtés pour garder le rythme.
Tu voulais dire chaussé non ?
Allure allante ça me gêne un peu, je comprends ce que tu veux dire mais j'aime pas trop ^^"
Evite les "et", utilise les participes présents à la place (ça s'appele participe présent non ?) : le loup devant trottiner...

[...]et ne ralentissait pas donc la traversé.
C'est la traversée.

A force de détour, le petit groupe se retrouva a à peine quelques centaines de mètres d'altitudes de l'Amont de la cime de la montagne.
Plusieurs détours, donc de détours.
J'aime pas trop ta formulation, j'aurais plutôt dit : Le petit groupe se retrouva à quelques centaines...
Je sais pas si la majuscule à 'amont' était faite exprès, alors je demande ^^"

[...]posant sa main sur l'échine de Laëre, il le força à gravir le buisson qui se trouvait face à eux.
Je pense qu'au lieu de la coller à la phrase d'avant, tu aurais pu transformer cette proposition en une phrase à part entière.
Et je comprends pas très bien comment tu veux gravir ton buisson... x)

Quand un grognement rauque sortie [...]
Un grognement -> il -> sorti.
Répétition de grognement, mais je ne sais pas vraiment par quoi tu aurais pu le remplacer. *perdue*

[...] le tas de verdures [...]
Le tas de verdure non ?

[...]une adolescente qui devait arborer les treize voir quatorze ans.
Ici c'est voire, pas le verbe ^^

Sur le sol, son visage exprimé une douleur nouvelle.
Il exprimait, imparfait.
Et j'ai pas compris la phrase, désolé >.< Mon QI de cornichon nain a du mal.

...qu'elle avait du être surpris.
C'est une fille, donc elle est surprise :)

Impression générale/conclusion

D'habitude tu ne fais aucune faute de langue, mais là tu m'a gâtée (a) Une petite relecture ne fait jamais de mal à personne, surtout que la majorité de tes fautes sont dues à l'inattention de la rédaction !
Je pense que tu devrais être plus subjective dans tes descriptions, cela te permettrait d'ajouter des émotions au texte. Ajoute quelques détails pour renforcer l'untité, fais des parenthèses de réfléxion et ce sera parfait ! :3


_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Pas de problème pour le nom, ça m'a fait rire xD

Après c'est toi qui connaît ton personnage, tu l'as créé toi-même ! Mais vu le côté ermite je persiste à penser qu'il n'aurait pas fait ça x) Ce que je veux dire, c'est que le lecteur ne comprend pas cette réaction, faut expliquer. (moi être un lecteur bête, moi falloir tout expliquer)

Justement, c'est en relisant que tu trouves le 'petit truc' qui fait mouche ! Les petits détails, tu les trouves au fur et à mesure que tu te relis, d'ou l'importance de le faire !

Mais de rien, contente de t'aider !


_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Bonjouuur !
Etant donné que l'absence d'Isily se prolonge (la pauvre, avec ses partiels ! <3), c'est donc moi qui vais m'occuper momentanément de toi :p
Voici donc la suite, pas génial je sais >.<"

La jeune fille était encore sous le choc de la rencontre avec le loup lorsqu'elle vit apparaître un vieil homme barbu. Il ressemblait à une sorte d'homme des cavernes bizarroïde version montagneuse, l'horreur !
La voix bourrue de l'inconnu lui fit penser à un grand-père de la campagne, vivant tout seul au milieu des animaux. La seule chose, c'est qu'elle était perdue, cet homme lui était totalement antipathique et, comme la règle numéro 1 de la rue l'indique, "Celui qui parle à un inconnu le fait à ses dépends".
Reculant légèrement, angoissée par sa situation peu accomodante, la jeune fille -alors qu'elle aurait tout donné pour qu'on la sorte de ce labyrinthe de ruelles !- répliqua violemment :


- Laissez-moi tranquille !

_________________


Thanks my Lollipop x3
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet