Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Aide pour Looney [Avis acceptés][Absente]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Chasseur vivant aux côtés des bêtes sauvages, tu vis dans une cabane dans la forêt. Ton quotidien est rudimentaire ; tu manges la chair des bêtes que tu attrapes et les légumes que tu cultives.
Comme chaque nuit, tu te couches de bonne heure. Pourtant, le sommeil ne vient pas, et la flamme de ta bougie éclaire bizarrement ton logis, avant de s'éteindre en coup de vent. Soudain, deux yeux jaunes apparaissent dans les ténèbres...

Voilà ! ~
J'espère que cela convient au monde fantastique :D
Alors tu peux développer à la première ou troisième personne. C'est un RP, il faut donc une ouverture.
Concentres-toi sur l'action et le rythme pour l'instant, les descriptions viendront peut-être après ^^
N'oublie pas ton auto-évaluation à la fin de ton texte ;)
Je ne sais pas encore qui je vais jouer ensuite, je verrais selon ta réponse :p

***

La vie des campagnes est de toute évidence bien fade face au tourbillon de la ville.
C'est pour cela qu'en tant qu'architecte, tu t'intéresses aujourd'hui à la structure d'une école moderne qui n'est encore qu'à l'état de projet. Tu es très enthousiaste ; tu désires que ce soit LA nouvelle université du pays.
D'ailleurs, le directeur de la future bâtisse t'appelle aujourd'hui. Tu stresses un peu, c'est l'angoisse.
Le téléphone sonne...

Voilà :D
Pour les indications externes au contexte, cf. ce que j'ai écrit au-dessus pour le premier sujet ^^
Bonne chance !

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Pas de problème ^^ Je te change cela demain :p (là mon ordi beugue u.u)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Voilà, modifié :)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Commentaire


Hihi ! Amusant codage 8D Allez, je vais l'utiliser juste pour cette aide :p
Je vais donc t'évaluer selon tes propres critères et ensuite les miens si besoin est.

♦ Description :
Ce qui est bien chez toi c'est que tu t'aperçois tout de suite ce qui ne va pas x) Oui, il aurait fallu effectivement décrire un minimum ou tu étais. Dans un bureau éclairé ? Chez toi ? A la fin j'ai cru comprendre que tu étais dans un atelier, mais je n'en étais pas sûre xD Tu n'avais pas besoin de décrire énormément, mais là c'est de la situation qui manque. Tu comprends ?

♦ Action :
Pour l'action, j'ai été un peu gênée que tu passes la conversation téléphonique pour ensuite faire entrer la soeur et le chien. Au départ, je pensais que tu utiliserais le contexte pour insérer la personne adverse alias le directeur et que tu t'arrêterais là. Enfin, c'était le but de mon sujet. Mais ça n'a pas eu l'effet escompté xD

♦ Langue :
Durant tout le long du texte, on zappe de l'imparfait au présent, du présent à l'imparfait. Stop ! Faut choisir ! C'est soit un récit au passé soit un récit au présent, pas un hybride.
Je ne crois pas avoir vu d'autres fautes que celles-ci (la correction est en gras) :
[...] je puisse imaginer une bâtisse finale qui n'attendrait plus qu'à être construite.
[...]je pense mériter à me faire connaître.
N'oublie pas les accents :p
J'ai déjà dessiné un bon nombre de maisons, d'immeubles, même des parkings !
J'aimais à réfléchir avant de faire le premier jet.
J'étais bel et bien le seul à répondre à cet engin électronique dernier cris.
Me voilà donc de retour face à ma feuille bien décidé à coucher tout ce que j'avais en tête.
Mais alors que j'étais réellement à fond dans mon travail, ma petite soeur fit sont intrusion avec son chien dévastateur de quarante kilos qui trouva bon de sauter sur l'étable à peine entrée dans l'atelier.
Que voulais-tu dire par "l'étable" ? La table ? o.O
N'oublie pas que si tu parles du chien, tu dois accorder au masculin. Et si tu parles de la soeur, ne met pas un participe passé en parlant d'elle juste après une phrase sur le chien. Ici, j'ai considéré que tu parlais du chien donc pas de 'e' en plus à la fin.
Non mais non quoi ! Sérieux fais descendre ton clébar de là il est entrain de me pourrir mon boulot !

♦ Ouverture :
En fait tu obliges l'autre personnage à avoir lâché son chien et à ne pas s'en préoccuper. A moins que tu n'avais estimé que l'autre avait déjà posté, mais vu que ce n'était pas dit dans le contexte je considère cette utilisation comme un Power Gaming :)
Par contre il y a une ouverture avec dialogue, j'apprécie l'effort que tu as fait. ;)

♦ Conclusion, conseils et remarques :
Bon ! Tu as quelques problèmes d'accents et de concordance des temps. Avant d'écrire, réfléchis : quel temps tu vas employer ? Ton récit est-il au passé ou au présent ? Ce sont des petites choses toutes bêtes qui une fois faites facilitent grandement le travail ! Et n'oublie pas de te relire, c'est la meilleure manière d'éliminer les fautes ou de vérifier que le texte est compréhensible !
Tu ne dois pas oublier de situer ou tu es, de préciser ce qui se passe. On doit comprendre ton RP sans avoir lu le contexte (et de préférence ajoute des éléments à ta situation, cela montre que tu es dans le truc !).
En fin de RP, évite de jouer l'autre joueur. Certains sont très soupe-au-lait et n'aimeront pas ça ! (exemple, moi.)
Je n'ai pas traité les émotions car ce n'est pas ce que nous sommes censés travailler mais si tu le désires, je pourrais le faire au prochain post.


La Suite o/


Cathy n'aimait pas la ville. Sa campagne, avec son côté simple et naturel, lui manquait affreusement. Elle avait toujours été proche des animaux, et ressentait les choses comme eux. Dans le milieu urbain, tout puait la pollution, les déchets, le fast-food, le stress et le luxe. Pour certains, la ville sentait bon. Pour Cathy, elle sentait terriblement mauvais. Même un chien ne s'étant pas lavé depuis un mois ne puait pas autant.

Tout, du bruit à ses habitants, écœurait la jeune fille de la cité. Ici, elle n'avait pas d'amis ; tous la considéraient comme une étrangère. Heureusement, contrairement aux autres filles de sa classe qui sortaient tous les soirs, Cathy travaillait ardemment. Du coup, ses bonnes notes lui remontaient en partie le moral. Mais pas suffisamment pour lui faire oublier sa chère province.

Si elle avait déménagé avec sa famille pour cet endroit dégoûtant, c'était pour son frère. Après avoir fait une école d'architecture des plus côtés dans une autre de ces villes modernes, il avait décroché un contrat pour construire une école. La plus grande et la plus belle et la plus moderne université du siècle, selon lui. Cathy, quant à elle, préférant les vieux bâtiments à la mode Louis XIV, considérait le futur bâtiment comme de l'argent jeté par les fenêtres et son frère un arnaqueur. Mais par respect pour lui, elle n'en soufflait mot.

L'avantage dans tout ce malheur, c'est que Cathy avait eu le droit d'emmener un chien de son village natal. Un gros chien, en plus. Pas un de ces petits caniches incapables de marcher hors des sentiers battus, non ! Un vrai chien rustique, qui saurait la protéger et la consoler dans cette nouvelle vie.

Cathy entra dans l'atelier de son frère, ayant promené suffisamment le jeune chien énergique. Ce dernier se jeta aussitôt vers son frère, remuant la queue. L'observant avec un sourire s'amuser comme un chiot, Cathy se ferma comme un huître quand elle entendit Servani crier, furieux :


« Non mais non quoi ! Sérieux fais descendre ton clebar de la il est entrain de me pourrir mon boulot ! Cat' ! Attaches-le ! Fais quelque-chose ! Merde ! »

S'avançant silencieusement, la jeune fille murmura simplement à l'adresse du cabot :

- Descends Tib'. Tu ne dois pas monter sur les tables, tu sais ?

Puis elle leva la tête vers son frère, les yeux brillants de colère :

- Quant à toi, je peux savoir pourquoi tu ne prends même plus la peine de me dire bonjour ou de me demander comment je vais ? Dès que tu m'adresses la parole c'est pour me faire un reproche ! J'en ai ras-le-bol, moi aussi !



Si jamais tu as des questions, remarques, ou quoi que ce soit, je suis là pour te répondre :p

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Commentaire


Me revoici :p

♦ Description :
J'ai aimé ta description, mais elle était mal placée je trouve. En fin de texte, cela ressemblait plus à un ajout qu'à un ensemble. Peut-être qu'au début, ou inséré dans l'action, ce paragraphe se serait mieux fait accepté x) Cependant, tu as fait l'effort de la faire !

♦ Action :
Je n'ai pas eu de problèmes, c'est fluide, net et logique ^^
Par contre, il est dommage que tu n'aies pas profité du PNJ chien pour donner un peu de subtilité à ton action.

♦ Langue :
C'est bien, tu as corrigé ta concordance des temps, on progresse ! O/
Et ces deux heures venaient d'être réduites[/s] à néant en quelques secondes.
Accord avec les « deux heures ».
Certes il était gros, plein de poil[b]s, imposant et horriblement joueur...
Il a plusieurs poils, attention !
En pensant à cela, j'aurai très bien put me rendre compte que ma réaction n'était pas des plus avenantes, mais mon état quelque peu sur les nerfs avait eut raison de moi.
Attention aux participes passés :p
Je ne pouvais admettre mes torts en cet instant.
Ce contrat était vraiment très important pour ma carrière, si j'arrivais à aller au bout de ce projet...
Personnelement, j'aurais plutôt mis un point-virgule plutôt qu'une virgule ; tu pars dans une nouvelle phrase.
Ma petite soeur ne comprenait pas toujours mes choix.
Elle comprenait, pas de s ^^
Les murs étaient remplis de plans de divers bâtiments que j'avais déjà put imaginer.
Les murs ne peuvent pas vraiment être remplis...c'est pas français (a)
On dirait plutôt que les murs étaient couverts de plans (plusieurs plans !).
J'ai toujours eut besoin de bouger pour réfléchir, faire les cents pas, ne jamais rester au même endroit, faire de grands mouvements de bras.

Accord avec « bras ».
C'était d'ailleurs très certainement pour ça que j'avais choisi de mettre peu de meubles.

♦ Ouverture :
L'ouverture avec le dialogue m'a convenu, même si tu aurais peut-être pu faire les cents pas, t'agiter... Tu n'as pas incarné Cathy, c'est très bien !

♦ Conclusion, conseils et remarques :
Ton second post est meilleur que le premier ! :)
Tu dois travailler l'insértion de tes descriptions ; ne mets pas but en blanc 10 lignes dessus sans faire de transistion avec l'action ! Fais attention aux participes passés et aux pluriels.
Maintenant que tu te débrouilles bien avec les règles de RP et l'action, j'aimerai que tu l'approfondisses pour que je n'aie plus rien à te dire ! *-*


La Suite o/


Cathy, sans broncher, écoutait les reproches de son frère. Mais, imperceptiblement, ses longs doigts fins se repliaient sur sa grande paume de paysanne. Serrant les poings, elle se faisait mal à en pleurer, ses mains devenaient bleues et violettes tellement la pression était forte. Le chien, instinctivement, se recrovilla sur lui-même en couinant doucement. Il sentait que sa maîtresse allait s'énerver comme un oiseau sait d'ou vient le vent.

En face d'elle, l'apprenti architecte, finissant sa tirade, était à bout de souffle ; elle, elle était prête à contre-attaquer, à reprendre d'assaut la forteresse pour détruire la résolution de Servani. Elle ne voulait qu'une chose : retourner chez elle. Et pour cela, il fallait qu'elle sape la conviction entêtée de son frère à vivre ici ; sinon ses parents l'obligeraient à vivre en ville.

La jeune fille était capable de tout quand il s'agissait de préserver le bonheur de la famille ; or pour elle la famille ne pouvait survivre en-dehors de ses terres. Quitte à blesser un homme, quitte à casser une âme, oui, elle était capable de tout.

Elle s'avança, se grandissant sur ses baskets et en gonflant la poitrine comme avant un combat. Son poing, si frêle en apparence, s'abattit sur la table dans un fracas assourdissant. La voix vibrante de colère, elle répliqua avec ironie :


- Ah oui ? Alors pourquoi ne t'es-tu pas préparé une heure en avance pour ne pas me croiser et pour ne pas voir celui que t'appeles mon « clébard » ? Comme ça, pas de problèmes, tu n'aurais pas été dérangé et moi je ne t'aurais pas vu !



Si jamais tu as des questions, remarques, ou quoi que ce soit, je suis là pour te répondre :p

_________________


Thanks my Lollipop x3
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet