Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Aide pour Miam Pépin. [Avis acceptés- Absente]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
"Le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui est régi par dix rois en parfaite harmonie. Chacun d'entre eux est le garant de l'équilibre du monde et d'un élément qu'il retrouve dans la genèse et les moeurs de son peuple. Ce peuple se doit de rester stable et du même nombre. Si cette loi divine venait à être ignorée par la vanité des Equo, alors l'harmonie du monde serait rompue et ceci provoquerait…"

Je répétais ces mots à voix basse et rassuré, je fermais l'ouvrage, caressant le cuir abimé de la couverture. Ce vieux livre, à moitié calciné par les ans, m'avait enseigné mon rôle depuis l'enfance. Moi, Cyran, j'étais né de la manière qui seyait à tout Equo leader, c'est-à-dire entre ma Wissis, Lya, et mon Brofadian, Malek. On les appelait De Cyran Lya et De Cyran Malek pour la simple et bonne raison qu'ils m'appartenaient. En effet, né benjamin, j'étais fait pour diriger ma fratrie tandis que Lya allait donner naissance à nos enfants à ma mort, et que Malek m'était bien plus qu'un frère; un père et surtout, un gardien chargé de ma survie. En d'autres termes, une Wissis ne vivait que pour mourir en enfantant et un Brofadian trouvait son essence qu'en l'extrême protection qu'il voyait en son ainé. Or, lorsque ce dernier mourait et que, par malheur, son Brofadian lui survivait, alors celui-ci perdait tout honneur et se contraignait à se donner la mort. Pareillement, une Wissis se mourait en accomplissant son devoir. La fratrie disparaissait alors avec son leader et l'équilibre perdurait avec la naissance de trois autres Equo.

Bien que cadet, le Brofadian s'occupait du bien-être et de la sécurité des nourrissons. Tout d'abord machinalement, mû par son seul instinct, puis, grandissant bien plus vite que les autres, il acquérait force et conscience. Si bien qu'il était le premier à contrôler l'élément de sa terre natale. Il devait alors enseigner tout son savoir à son grand-frère jusqu'à ce qu'il parvienne, lui aussi, à contrôler parfaitement l'élément-maître. Seules les Wissis étaient incapables d'user de pouvoirs, représentant la sainte vulnérabilité et ce pourquoi les dix peuples devaient se tenir en harmonie. Si une Wissis mourait avant d'avoir enfanté, alors la reproduction de la fratrie n'avait pas lieu, ni dans son royaume ni dans aucun autre. L'espèce perdait alors trente individus et se rapprochait un peu plus de l'extinction. Il était donc parfaitement proscrit de s'attaquer à la Wissis d'un paire. Aussi, si les Wissis étaient les femelles des leaders, les Brofadians, eux, ne possédaient aucun sexe car ils n'étaient pas nécessaires à la réincarnation des Equo.

Tout cela, je le savais parfaitement. Je l'avais appris, et mes expériences confirmaient ces écrits que j'avais maintes et maintes fois lus. Un jeune Brofadian, l'air hagard, s'occupant de ses deux bambins cachés dans un terrier ou bien dans un tronc d'arbre demeurait pour moi une vision quotidienne et la preuve que la vie suivait son cours. Demain, en récitant la formule d'usage du règne, je m'en porterai fièrement garant.
Je méditais encore un peu, pelotonné dans la chaleur de mon lit. Mes paupières s'alourdissaient. Ainsi, je m'endormis, toute crainte m'ayant quitté sous le poids de la fatigue.

*

Maintenant propre et vêtu de mon plus bel habit de cérémonie _ une large tunique d'un blanc pur aux fines broderies d'argent et d'or et serrée à la taille par un châle nacré _ Je me sentais serein et fin prêt. Il fallait dire que j'étais levé depuis l'aube et que j'avais eu tout mon temps pour méditer auprès de l'aura rassurante de Malek. J'avais alors visualisé la scène et me croyais prêt à toute éventualité.
Nous scellions nos montures avec grand soin avant de prendre la route alors que notre point d'arrivée était déjà bien visible. Cet arbre immense rayonnait de mille feux, dépassant de quelques dizaines de mètres ceux qui, innombrables, couvraient la vaste forêt des Terres Vierges. Nous quittions bientôt la bulle lumineuse qui enveloppait mon futur royaume, pour nous engouffrer dans la calme peine-ombre et les profondeurs végétales de la forêt. Nous débouchions enfin sur une vaste plaine ensoleillée où quelques racines immenses et tortueuses nourrissaient le plus grand arbre du monde des Equo.
Yggdrasil.
Son tronc que l'on devinait très ancien se séparaient en dix branches à son extrémité, et, sur ces dix branches, poussaient d'autres branches bien plus nombreuses mais plus anodines. Aussi, son abondant feuillage rayonnait de santé et bruissait avec douceur au gré du vent.

Je pris place devant lui, le coeur battant. Tourné vers mes futurs paires et leurs Brofadians, j'étais prêt à prêter serment quand je remarquai qu'un des rois manquait à l'appel. Mon sang ne fit qu'un tour. Moi d'habitude si sage et si calme, je voulais exploser de colère.
Ce roi était l'individu même qui avait le devoir de m'apporter ma couronne et le témoin principal de mon couronnement. Si ma Wissis mourait avant moi, la sienne serait la première à la suivre. Alors que faisait-il ?!
Les autres rois fuyaient mon regard furieux tandis que je demandais quelques amples explications. Enfin, j'entendis les sabots des montures qui claquaient le sol rocailleux de la forêt. Phobos plongea dans la lumière du soleil avant de bondir de scelle et de se précipiter vers moi. La couronne avait disparu m'avait-il dit avec une voix peu assurée. Ma couronne avait disparu.

Je dégageais avec violence ses mains fluettes de ma tunique. Son air d'enfant apeuré m'inspira une gifle mémorable tandis que je levai ma main avec autorité vers lui. Mais Conrad, son Brofadian, me saisit avant que je n'ai pu le frapper et me flanqua immédiatement à terre, me rappelant ainsi que je n'étais même pas encore roi. Seulement un prince bafoué et sans couronne. Je devais encore le respect à mes supérieurs. Je cherchai un peu d'aide dans les yeux de Malek qui devait se sentir aussi humilié que moi.

Une goutte s'écrasa sur mon front, puis une multitude d'autres vint battre la plaine, provoquant ainsi la dispersion des huit rois qui interprétèrent cela comme un mauvais présage venu d'Yggdrasil. Je supposai qu'ils s'en retournèrent chez eux.
Voilà comment je marquai leur mémoire. En futur roi de lumière à sang chaud. Ils s'imaginaient certainement que je ne ferai pas un bon souverain, moi-même je me détestais en ce si triste moment. Morose et trempé, je me relevai, mais je n'allai pas en rester là. Demeuré auprès de Conrad, Phobos sembla comprendre ce que j'attendais de lui. Je voulais voir de mes yeux si et où la couronne avait disparu.

Nous chevauchions des heures dans le silence jusqu'à arriver à l'entrée d'une grotte qui avait l'air très vaste et très sombre. Les Equo de ténèbres, Conrad et Phobos, rentrèrent avant nous. Dans l'ombre de la grotte, leurs yeux luisaient, terrifiants, tandis qu'ils semblaient nous attendre. Ils voulurent passer incognito parmi la foule du royaume de l'ombre, mais nous fumes contraints de forcer le passage et de nous dépêcher de rejoindre les passerelles tant la lumière dégagée par nos corps, à Malek et à moi, était vive et si voyante.

Des passerelles de métal, réservées au roi et à sa cour, je pus découvrir toute l'étendue du royaume de Phobos. Jamais je ne m'aurais imaginé que la grotte était si vaste. Son domaine était clairement identique au mien, à part peut-être l'absence de vie végétale et l'apparence des Equo des ténèbres qui avaient la peau sombre, étaient ailés et cornus alors que ceux de lumière avaient la peau blanche, une crinière grise et une queue de la même couleur. Je devinais ainsi qu'ils étaient carnivores, n'aimaient pas beaucoup la lumière et avaient de très bonnes capacités respiratoires alors que je manquais déjà un peu de souffle. Heureusement, un trou béant au plafond, qui faisait aussi office de cascade et alimentait le royaume en eau, m'apportait un minimum d'oxygène.

Sous les regards curieux du peuple, nous entrions au palais. Des gardes courtois me saluèrent et je me rendis compte que ma colère avait bien diminué. Enfin, le donjon se présenta à nous et à côté du trône, je devinais le socle sans la couronne tant espérée. Je fus ainsi soulagé de constater la sincérité de Phobos, mais je me sentais à présent impuissant. Une vive douleur arracha mon coeur tandis que ma gorge se mit à picoter et que je refusai de lâcher mes larmes. Un futur roi ne devait pas pleuré. Pourtant... On m'avait dérobé ma couronne. Je roulais cette pensée dans ma tête encore, et encore. On m'avait volé ma couronne ! Cette terrible nouvelle me faisait frissonner et mes mains, douloureusement vides, vinrent s'emparer du tissus de ma tunique dans un excès de frustration. Ne serai-je jamais roi ? Si je ne retrouvais pas très vite mon bien, je ne pourrais plus jamais me regarder en face !
Je coulais un regard suppliant à Malek. Un regard de détresse. Que faire ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
AUTO-EVALUATION

Bon, je suis pas beaucoup satisfaite de ce post. J'ai pris pas mal de temps à l'imaginer et j'ai eu du mal à le commencer. Ensuite, j'avais des problèmes d'oublis et d'ordinateur (que j'ai toujours) alors j'ai pris pas mal de retard...
J'ai beaucoup travaillé le début, mais la fin, je l'ai complètement bâclée. J'espère que ça ira tout de même. xD

Description
Elles sont présentes, mais pas toujours. Il y a bien des trucs que j'aurais pu un peu mieux décrire, vu que c'est un univers inventé. Mais je préfère garder un peu de mystère...

Action
Il y en a pas beaucoup. Enfin, pas de sublimes et de mémorables. Le post est assez calme en soi, malgré une très légère pointe de violence au milieu.

Émotion
J'ai essayé de les travailler, de m'écouter aussi. J'espère que ça vous ira, mais je vois pas trop comment travailler ça. J'espère qu'en bossant avec vous, je vais trouver ;)

Dialogue
Tous en indirect. J'ai du mal à faire parler mes personnages. Je crois que ça vient d'une timidité maladive, mais je sais que quand c'est VRAIMENT nécessaire je le fais.

Rythme
Il est varié. Parfois ça va vite, parfois non. Mais ça ne vaut pas mon post-test sachant que ce post là était très peu travaillé...Du coup, je me suis pas posée de question concernant la syntaxe, etc.

Création de personnage
Je sais pas trop quoi dire. Alors je vais signaler que j'ai bien choisi mes prénoms qui veulent tous dirent quelques choses, et que je me suis laissée porter pour le caractère de mon personnage. (Qui me ressemble trop xD)

Voilà ! Désolée du retard et du peu de travail. J'espère au moins que ça vous a plu et que vous avez compris l'essentiel du post, vu que c'est un univers inventé. XD
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Merci de m'avoir donnée ton avis =D
Et merci pour les fautes, je savais que la conjugaison était un de mes points faibles, et là, tu me l'as affirmée. Je vais donc bosser ma conjugaison o/
Et merci encore pour tes encouragements et tes compliments. ^_^
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
T'inquiète pas ^^
Merci quand même ^^
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Merci, Sid 8D
Tu as raison sur tous les points, et je vais essayer de faire quelques efforts. ^^
Bref, je poste dès que je peux, je te cache pas que c'est assez dur en ce moment x)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Hey,

Tu es de retour disponible pour ton aide ? (:

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Mp envoyé !

_________________
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet