Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Aide pour Mayamed [Avis acceptés]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin

Voici ton aide ! o/
Les consignes sont les mêmes que pour un PT : tu peux écrire à la personne que tu veux, sans oublier que c'est un RP.
J'incarnerais la personne qui te plaît : cygne, nouvel arrivant...c'est comme tu le sens :D
Il te faudra faire une auto-évaluation à la fin de chaque post.
Des questions ? :3

Bon courage !

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou ! :D

Me voici, me voilà, je commente ! /BUS/
D'ailleurs, il manque l'auto-évaluation. Vu que Bastian t'a déjà commenté, je ne vais pas te demander de la faire pour ce post-là, mais pour le prochain, tu dois la faire. :)

Langue :

Comme l'a dit Bastian, tu oublies parfois d'accorder sujet/verbe ou déterminant/nom. Bref, il faut réfléchir à quoi se rapporte quoi lorsque tu te relis ! ;)
Aussi, tu dis parfois "ce/cette" alors que tu n'as pas encore parlé de ce dont tu parles (ex ; la longue marche).
Fais attention aux répétitions (par exemple, tu répètes deux fois "s'approcher" pour les cygnes ; c'est monotone).
Sinon il n'y a pas de fautes d'orthographe, la concordance des temps est bonne, c'est super ! :D

Mise en page :

Les paragraphes sont bien séparés, c'est bien. :)
Par contre, il faut mettre un tiret ou des guillemets (ou les deux xD) lorsqu'on fait un dialogue.
J'ai trouvé que le choix du rouge était trop "agressif - sanguinaire". Cela ne convient pas au style de la jeune fille, à l'impression qui ressort de la situation. Un bleu par exemple aurait été préférable je pense :3

Descriptions :

Tu as décrit la jeune fille, c'est bien. Mais moi j'en veux pluuus *sort*
J'ai trouvé qu'on en savait trop peu : elle est blonde, elle a des ailes ; mais encore ? Je suis sûre qu'il y avait d'autres choses à dire ! Son attitude, la façon dont elle est habillée, dont elle marche...bien évidemment, il faut insérer le tout dans le RP sans que cela surcharge le reste.
[D'ailleurs, j'ai trouvé que tu avais bien dosé les différents ingrédients (action, dialogue, contexte, descriptions, émotions) : maintenant, tu me fais la même recette mais pour 10 personnes au lieu d'une ! 8D]
Tu n'as quasiment pas décrit le décor, les cygnes, le lac...on ne sait même pas si l'on est au milieu d'une forêt ou dans une plaine ! :/
Planter le décor, c'est donner une ambiance et un relief à son RP ; c'est tout de même bien pratique de savoir ou l'on est pour le suivant ! ^^

Émotions :

On ressent la mélancolie du personnage, sa lassitude. C'est bien ! :D
Développer un peu, expliquer précisément ce qui la chagrine (oui, oui, c'est sous-entendu, c'est compréhensible, mais c'est encore mieux quand c'est écrit noir sur blanc !), peut-être nuancer avec d'autres sentiments (tels que la colère contre la sorcière, peut-être un désir de vengeance ?) rendrait ton texte plus captivant encore ! :)

Contexte :

Bastian l'a dit, et je le redis : toute l'action qui s'est passée auparavant est résumée en deux mots. Or, pour comprendre, ce n'est pas suffisant. ^^"
Pourquoi la sorcière leur a-t-elle jeté un sort ? Pourquoi cela a marché sur Ethan et pas ton personnage ?
Pourquoi n'est-elle plus la princesse du royaume ? Après tout, avoir des ailes relève du mystique : cela ne l'empêche aucunement de régner, puisque nous ne sommes plus dans le domaine du réel.
Pourquoi la perte de son frère l'affecte tant ? Étaient-ils proches ? Ou est-ce le remord de n'avoir pas pu le sauver des griffes de la sorcière ?
Comment se fait-il que le frère soit dans ce lac, et pas ailleurs ? Ou plutôt comment se fait-il qu'elle sache qu'il est dans ce lac ? xD
Elle semble venir régulièrement à cet endroit, et pourtant elle a dû marché longtemps. D’où vient-elle ? Pourquoi ne reste-t-elle pas auprès de son frère, sur ce banc de pierre ?

Ouverture :

Rien à dire, bonne ouverture, on peut facilement répondre. Par contre, si l'autre joueur est bien le cygne, tu l'obliges à s'avancer vers toi :)

Conclusion :

L'ouverture et l'action sont bonnes ; tu sais ce que tu veux faire passer. :D
Cependant le contexte n'est pas assez éclairci ; les émotions et les descriptions sont à développer. Relis-toi bien ! x3

La suite :

L'animal s'avança, intrigué. Il y avait là une jeune fille, mi-humaine, mi-oiseau ; assise sur le banc de pierre craquelée, elle regardait, désemparée, les cygnes tourner autour d'elle. Durant sa mince existence, le noble volatile n'avait jamais vu de tel phénomène : comment cette enfant avait pu hériter d'une si belle paire d'ailes ? Son visage angélique ne semblait pourtant pas profiter de ce don inespéré : il était terne et sombre.

Glissant avec aisance sur l'eau, le cygne entendit le murmure qui lui était adressé. Comprenant dans un sursaut d'intelligence que la jeune fille désirait toucher avec douceur ses plumes immaculées, il se redressa et s'approcha jusqu'aux pieds de la princesse. L’œil brillant, il ouvrit ses ailes, tels des bras humains ; battant l'air, il tenta de grimper sur ses genoux - en vain.

L'humaine était au-dessus de lui, au-dessus de sa conscience. Comment faire pour s'élever jusqu'à elle ? Pris d'une inspiration soudaine, le bec du cygne se referma dans un claquement sur le tissu blanc ; tirant, il incita à ses compagnons à faire de même. La troupe obéit aussitôt ; ils furent dix à s'agiter. Leurs efforts payèrent : la belle tomba à l'eau.


Des questions ? :3
Bon courage !

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou ! :D

Je m’attelle à la tâche o/

Langue :

Allons à la chasse aux fautes, hop, hop, hop ! 8D

Voir tout d'abord le cygne s'approcher de moi avait été source de réconfort, mais que les autres s'approchent et me tirent dans l'eau noire et glacée m'avait littéralement tétanisée.
Répétition de "s'approcher" : soit tu dis "s'approchent à leur tour", soit tu utilises un autre verbe ; sinon ce n'est pas très joli :3
Le sujet de l'auxiliaire avoir n'est pas "je" ; il n'est pas exprimé ici (c'est le fait qu'ils s'approchent qui la tétanise, donc le sujet est "il").

Comment de si belles bêtes pouvaient faire preuve d'une telle méchanceté ?
Erreur d'inattention. :)

A moins que ce n'eut été une simple marque d'affection ?
Je suppose que c'est grammaticalement correct, mais je trouve cette tournure un peu lourde. On dirait plutôt "à moins que cela ne soit".
[On met toujours un espace avant et après le point d'interrogation ;)]

Quoi qu'il en soit, plonger dans ce liquide avait été pour moi une terrible expérience.
Le verbe "plonger" n'est pas conjugué ici (il n'y a que deux propositions dans cette phrase, le verbe conjugué dans la deuxième proposition est "être", donc "plonger" ne peut pas être conjugué).

De la naissance de mon frère, 4 ans après la mienne...
Ici, on parle de la naissance de la jeune fille et non pas de sa personne. ;)

Qu'il ait fonctionné sur moi !
Erreur d'inattention également ? :3 Quant à la ponctuation, on doit également laisser un espace avant et après le point d'exclamation. ^^

Mais le sort s'était réfléchit dans mon médaillon, et ne m'avait donné que des ailes...
Le verbe conjugué est "se réfléchir" et non pas "réfléchir" (le sujet est "le sort", et non pas "cela").
Accord masculin singulier avec "le sort" pour les deux verbes.
Le fait que le sort se réfléchisse dans le médaillon, donc à l'intérieur, m'a semblé étrange. Ce serait pas plutôt sur le médaillon ? o_o" Enfin bon, si c'était bien ce que tu voulais dire, oublie xD
Le terme "donner", des ailes qui plus est, m'a semblé beaucoup trop positif pour de telles circonstances. On a plutôt l'impression que c'est le don de Dieu le Père que le sortilège raté d'une sorcière machiavélique. xD Quelque chose de plus négatif, "affubler" par exemple, aurait été préférable.

Je me débattais comme un beau diable.
Pas besoin d'accent circonflexe, par contre il y a deux "t" :)

Je vous en supplie, aidez-moi !
La jeune fille apostrophe les personnes pouvant passer par là ; c'est donc un impératif présent deuxième personne du pluriel. Comme c'est une interpellation, le trait d'union relie le pronom personnel (sujet ou complément) à son verbe.

Je me laissais finalement couler.
Le verbe conjugué n'étant pas "couler", c'est donc un infinitif.

Petite remarque : tu as parfois tendance à surcharger tes phrases, d’où un usage musclé de virgules. Parfois, mieux vaut couper en plusieurs phrases ou retirer des virgules en trop ! ;)

Mise en page :

Cette fois-ci, j'ai trouvé ton texte trop serré ; cela manque d'air. Tu vas parfois à la ligne, mais tu n'en sautes jamais, ce qui est fort dommage je trouve. Pour ce qui est des dialogues, la couleur correspond bien mais là encore sauter une ligne avant et après serait mieux :3
(d'ailleurs, j'ai vu que tu avais mis un tiret, c'est bien !)

Descriptions :

Tu nous as parlé de l'eau noire, froide et glacée. Mais c'est tout ! ;_;
Tu nous as reparlé des cygnes à travers l'action. Profites-en pour les décrire ! Ils sont beaux, certes, mais pourquoi ?
Lorsque la jeune fille tombe dans l'eau, j'ai trouvé dommage que tu ne décrives pas la façon dont elle tombe : la robe qui se gorge d'eau (tu nous en parles à la fin, c'est bien), les vagues provoquées par son plongeon, ses cheveux fins qui se déploient autour d'elle, les bulles d'air lorsqu'elle expire...
De même, on a du mal à imaginer sa lutte pour remonter à la surface précisément parce qu'elle n'est pas décrite. Du coup, le fait qu'à peine tombée dans l'eau elle semble déjà être sur le point de mourir d'asphyxie paraît absurde et artificiel ; la situation n'est pas suffisamment "dramatique" pour que le lecteur comprenne cet affolement.
N'hésite pas à exagérer, à t'étaler sur ce qui semble inutile au premier abord !
Lorsqu'elle réussit à sortir la tête de l'eau, il est difficile également de visualiser la scène. Quelles expressions passent sur son visage ? Frappe-t-elle avec difficulté de ses bras/ailes l'eau plate ? Quelle sensation cela lui fait-il, de reprendre une grande bouffée d'air ?
A approfondir ! o/

Émotions :

Pour les mêmes raisons, on s'imagine difficilement la jeune fille.
L'étonnement est d'abord de mise (d'ailleurs, en quoi la jeter à l'eau lui suggère une marque d'affection ?).
Ensuite, on passe soudainement à une série de flashs-backs. Que ressent-elle à ce moment-là ? Est-elle prête à mourir ? Ou veut-elle encore se battre ? C'est très flou, imprécis. On ne sait pas si elle a peur, si elle panique.
On a ensuite quelques remords, bien insérés d'ailleurs :)
Lorsque la fille remonte à la surface, on perd de nouveau le fil : est-ce que ce retournement de situation lui redonne l'espoir de rejoindre la rive ?
La résignation de la fin est bien exprimée, c'est bien o/

Contexte :

Tu expliques les circonstances de la malédiction et la raison du sort raté, c'est très bien !
Cependant, ce n'est qu'à moitié éclairci : de quel médaillon parles-tu ? A-t-il quelque chose de magique, pour qu'un sort ne réussisse pas à le traverser ? De plus, la raison des remords n'est toujours pas clairement explicite : pourquoi aurait-elle aimé que le sort fonctionne sur elle aussi ? Pense-t-elle qu'en étant cygne, elle aurait pu rester aux côtés de son frère ? La sorcière aurait très bien pu se débrouiller pour qu'ils ne puissent se retrouver. D'ailleurs, qu'est-elle devenue ? A-t-elle récupéré le trône ?
[Je sais, je suis embêtante xD]

Ouverture :

Il y a bien une ouverture...sauf qu'elle convient plus à un joueur humain qu'animal. On ne peut pas changer de partenaire en cours de route, et je vois mal la troupe de cygnes faire remonter à la surface la princesse (la faire tomber oui, mais dans l'autre sens ça ne marche pas xD) ! ^^"
Sinon c'est bien, tu n'obliges les autres à rien. Enfin ils ont intérêt à te sauver s'ils veulent continuer le RP, mais c'est pas grave xD

Conclusion :

Fais attention aux accords sujet/verbe, approfondis les descriptions (tu verras, cela te permettra dans le même temps d'améliorer les émotions), continue de développer le contexte comme tu le fais et ce sera super ! :)

[Du coup, petite question avant de continuer : tu préfères que je continue avec le cygne (je sais pas ce que je vais inventer pour te sortir de là, je vais bien m'amuser xD) ou tu veux que j'amène un humain ? 8D]

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
[Oki ! :D J'ai essayé de me dépatouiller, c'est pas très réaliste mais osef on est dans la fantasy !]

Le cygne, fier de lui, relâcha sa prise : puisqu'elle était au même niveau que lui, inutile de la retenir plus longtemps à présent. Les autres firent de même. C'est alors que la jeune fille remonta à la surface, provoquant moult vagues, tel un véritable tsunami dans le lac noir. Aussitôt, la moitié des cygnes s'offusquèrent : leur comportement se rapprochait plus du canard que d'un noble animal. Piaillant, volant, caquetant, ils finirent par se calmer lorsque la jeune fille sombra à nouveau.

Pourtant, le cygne ne semblait pas si content que cela. Intrigué par la disparition de sa belle et pressentant un problème quelconque, il plongea la tête sous l'eau et gueula dans un langage inconnu du commun des mortels aux poissons de lui ramener sa dulcinée sur le champ s'ils ne voulaient pas terminer leur courte existence dans son estomac.

Ces derniers, estomaqués à juste titre, volèrent ou plutôt nagèrent au secours de l'enfant. Ahanant, poussant, tirant, les divers crustacés du point d'eau finirent par remettre sur la berge la jolie blonde. Ceci fait, ils allèrent sans tarder retrouver les profondeurs sous-marines, trop contents de s'en être tirés à si bon compte. Comme quoi, l'union fait la force.

Le majestueux volatile décida de profiter de l'occasion pour se présenter sous un jour plus favorable à la belle. Montant non sans grâce sur la terre ferme, il se posa à ses côtés et toucha de son bec orangé le visage de la princesse, espérant que ce contact mouillé la réveille.


Bon courage ! :3

[Euh, comme moyenne de ce trimestre j'ai 9 je crois. ^^"]

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
C'est mieux, en effet ! :)

Il reste quelques fautes tout de même ^^

...auxquels pendaient des algues verdâtres.
Le sujet étant "les algues", accord 3e personne du pluriel.

Quand je compris qu'il s'agissait d'un des volatiles blancs, je me mis à paniquer de plus belle.
Faute de frappe, tu as mis une apostrophe en trop.
Le sujet du verbe "agir" est "il", donc terminaison troisième personne du singulier.
Tu parles de plusieurs volatiles, donc c'est au pluriel !
Il y a toujours un espace après la virgule.

Une idée fleurit alors dans mon esprit ; et si ce cygne, qui apparemment m'avait sauvée, était Ethan ?!
Le sujet du verbe fleurir est "une idée", terminaison 3e personne du pluriel.
Il y a toujours un espace avant et après le point-virgule, ainsi que pour le point d'exclamation et/ou d'interrogation.
Le verbe "sauver" est au plus-que-parfait, donc on accorde l'auxiliaire avoir avec le sujet "ce cygne", donc terminaison 3e personne du pluriel. Le participe passé s'accorde avec le "me", donc féminin singulier.

Je l'observais, partant de ses pattes orangées, remontant sur son plumage blanc, et arrivant finalement sur son bec cerné de noir, et à ses grands yeux de cette même couleur, qui lui donnaient un air intelligent.
Ta phrase n'est pas fausse grammaticalement (mis à part les fautes en gras).
Cependant, il y a quelque chose qui ne va pas. Tout simplement parce que tu as confondu "je" avec le mot "regard". ;D
Oui, oui, tu précises que tu l'observes, c'est vrai, mais il n'empêche que ça ne marche pas si tu ne dis pas "mon regard partant de ses pattes orangées..." Razz

Dans le dernier paragraphe, tu confonds tous les participes passés avec des infinitifs. Attention ! Tu oublies aussi les accents sur les "à", ainsi que les points d'interrogations !
Tu répètes souvent des verbes comme "mettre" : ces verbes passe-partout sont à bannir et à remplacer le plus souvent par des verbes spécifiques, comme "tousser", "paniquer" !

La mise en page est bonne, aucun problème.

Il y a des descriptions, c'est bien. Cependant, tu ne nous parles pas de ce qui t'entoure et de ton personnage (tu nous reparles de sa robe, c'est vrai, mais elle n'est pas constituée uniquement d'une robe ! xD).

Tu ne développes pas ta remontée d'espoir, tu ne nous plonges pas dans mille et une hypothèses qui aurait mené Ethan devenu cygne jusqu'au lac. Tu n'imagines pas ce qui se passerait ensuite. Tu montres l'intelligence du cygne, mais tu ne vas pas plus loin ; tu regrettes son absence de différence en apparence, mais tu ne vas pas plus loin non plus.
J'ai trouvé qu'on passait donc trop vite de l'espoir à la tristesse. Certes cette dernière est bien développée, mais pas expliquée. On ne comprend pas ce brusque changement d'atmosphère.

Le contexte continue d'être éclairci, c'est de plus en plus clair ! :)

L'ouverture est trop vague. Tu t'éloignes, tu te lèves, tu regardes le cygne : et alors ? xD Cela ne l'engage certes à rien, mais cela ne lui permet pas non plus de se reposer dessus ! :/

La suite :

La jeune fille semblait dévisager l'animal, attendant un signe de sa part. Le cygne, quant à lui, attendant qu'on lui explique. Il venait de forcer une horde de poissons récalcitrants à ramener la princesse sur la berge, et en guise de seul merci, Madame a un mouvement de recul et lui donne un coup dans le bec ? Non mais qu'est-ce qui lui prenait ?

Vexé, le cygne tourna le dos à la belle et agita son popotin sous son nez pour lui faire comprendre son agacement. N'attendant pas qu'elle réagisse, il se précipita dans l'eau avec aigreur en éclaboussant le petit monde afin de faire savoir à l'ensemble du commun des mortels que Môssieur le noble oiseau du lac noir d'encre boudait ostensiblement Madame la reine d'Angleterre. A bon entendeur, salut !


_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou ! :D

Désolé de t'avoir fait attendre, je m'occupe de toi ! x3

Langue :

Je n'avais pas ri, et c'est normale, depuis le sortilège, je m'étais toujours débrouillée pour éviter la présence humaine, et de plus, la tristesse m'accablait !
Le premier verbe conjugué est rire. Cependant, c'est l’auxiliaire avoir qu'on accorde avec le sujet donc terminaison -ais. Le participe passé, lui, ne change pas.
Le troisième verbe conjugué est "se débrouiller". On accorde l’auxiliaire être à la première personne du singulier terminaison -ais. Le participe passé s'accorde avec le sujet donc terminaison -ée.
Enfin, le verbe accabler s'accorde avec le sujet "la tristesse" donc troisième personne du singulier.
Fais attention, on doit toujours mettre un espace avant un point d'exclamation ou d'interrogation !
Tu mets des "et" un peu partout dans la phrase, alors que tu pourrais les supprimer. Par exemple : "Je n'avais pas ri ; c'est normal ! Depuis le sortilège, je m'étais toujours débrouillée pour éviter les humains ; de plus, la tristesse m'accablait !". N'hésite pas à couper tes phrases au lieu de les laisser s'allonger indéfiniment ;)

Je continuais...
Tu accordes avec le sujet 2ème personne du singulier, terminaison -ais. :)

Je retournai vers le lac noir, et m’essayai le long des berges.
J'ai rien compris au passage en souligné. o_o

Je regardais les cygnes, qui pour la plupart avaient recommencé...
Le verbe conjugué est ici recommencer, donc il n'est pas à l'infinitif mais au plus-que-parfait comme te l'indique l'auxiliaire avoir. Petite astuce pour savoir si c'est er ou é ici !

Ils déambulaient doucement.
Accord sujet/verbe troisième personne du pluriel, -aient ! Razz

C'était "mon" oiseau.
Mon oiseau => il n'y en a qu'un seul, pas besoin de mettre un x donc ! ;)

Il regardait les arbres, et attendait patiemment.
Accord sujet/verbe troisième personne du singulier :)
(n.b.: j'adore le "il ne bougeait pas d'une plume", pas mal ! xD)

En repensent à tout cela, je m'aperçus que je m'étais attachée à ce volatile.
Accord sujet/verbe, première personne du singulier -s dans les deux cas.
Là encore, le verbe conjugué est "s'attacher" et non pas "être", ce dernier n'étant qu'un auxiliaire. Participe passé donc, on accorde en conséquence (féminin singulier).

Certes ce n'était qu'un simple oiseau, mais il était...comment dire...intelligent !
Attention à l'orthographe ! ;)
Les points de suspension ne font pas ici office de "fin de phrase" comme le point, le point d'exclamation ou le point d'interrogation. Ici, il fait plutôt office de virgule ou de point-virgule, il continue la phrase, d’où le fait que tu n'as pas besoin de mettre de majuscule. Donc on ne met pas d'espace après chaque groupe de points de suspension ! :)

Je lui dis alors :
Accord sujet/verbe première personne du singulier, -s.

Viens par s'il te plaît... Je ne voulais pas te vexer ! Viens, j't'en prie !
Attention, cette fois-ci c'est le verbe vouloir qui est conjugué, le verbe se vexer est bien à l'infinitif ! :)
Aussi, ce n'est pas le verbe prendre mais le verbe prier (qqn de) qui est conjugué, on écrit donc "je prie". :D

Mise en page :

C'est très bien, je regrette juste que tu n'aies pas mis une petite touche de couleur sur les dialogues comme avant ! :)

Descriptions :

C'est vrai qu'il n'y en a pas beaucoup ! Razz Cependant, tu as déjà décrit ton environnement, ton personnage et les autres auparavant. Étant donné que tu ne changes pas vraiment de place, on ne peut pas te reprocher de ne pas nous reparler de choses déjà dites !
Essaie cependant de parsemer le tout d'un peu plus de descriptions au prochain post si possible ! ;)
Par exemple, tu nous as parlé des cygnes paisibles qui pêchent, peut-être aurais-tu pu approfondir ; on devine bien sûr qu'ils penchent la tête pour chercher des poissons, mais ce n'est pas très explicite. De même, l'action principale (le cygne retournant dans l'eau) aurait pu être agrémenté d'un peu plus de descriptions augmentant le ridicule de la situation : l'animal se dandinant sans grand style, faisant la moue en replongeant dans l'eau, raidi...

Émotions :

Pour sûr, on la ressent, cette joie ! Ou plutôt cette moquerie, mais qu'importe xD
Je trouve que tu aurais dû renforcer la différence les autres/ton cygne. Tu nous cites une première chose, son comportement actuel, comme différence. Ne devrais-tu pas en ajouter ? Comme le fait que ce soit lui qui s'est approché le premier ? Que c'est lui qui l'a tiré à l'eau ? Que c'est lui qui t'a (du moins c'est ce que ton personnage peut supposer xD) ramené sur la terre ferme ? Qu'il a tenté de communiquer avec toi, mais qu'il a échoué ?
Tu aurais eu d'autant plus de traits de caractère à relier avec Ethan.
Le dernier paragraphe est bien, c'est trop chou ! x3

Action :

Euh...j'ai rien compris aux déplacements de la fille en fait.
Elle se lève, elle fait le tour du lac jusqu'au cygne concerné et c'est tout ? ^^"
C'est d'ailleurs dommage qu'à la fin elle ne communique pas également par gestes avec l'oiseau. Après tout, rien ne te dit qu'il comprend le français ! Razz

Ouverture :

Cela m'a convenu, c'est super ! :D Continue ainsi ! :)

Conclusion :

Sois plus claire dans tes actions, continue de développer les émotions, agrémente d'une touche de description et relis-toi bien ! :D

La suite :

Le cygne leva la tête à l'approche de la créature bipède. Cette dernière, souriante, semblait vouloir l'amadouer, formant avec ses lèvres des paroles incompréhensibles. Enfin, pas tout à fait. Bizarrement, l'oiseau au plumage blanc comme neige semblait saisir par intermittences de quoi il était question. Dans son tympan résonnait uniquement le mot "viens". C'était la seule chose qu'il avait compris, et c'était bien assez pour dialoguer avec l'humaine.
Après tout, les Hommes passent leur temps à dire des choses qu'ils pourraient résumer en moins d'une phrase.

Glissant avec élégance sur la surface de l'eau, ridant non sans art cette dernière, il s'approcha avec lenteur, comme font tous ses congénères habituellement - à moins que vous ayez de la nourriture, dans ce cas... - ; le cou délicatement arqué, il se plaça en face de la belle, l'air de dire : "Eh bien ? Que me voulez-vous, gente demoiselle ?". Sa tête se pencha sur le côté ; ses yeux brillants se posèrent sur ceux de la blonde.

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Plus de deux semaines sans nouvelles, j'archive.

_________________
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet