Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Aide d'Ayame. [Avis acceptés]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Aujourd'hui, lorsque tu t'es réveillé, ton lit était couvert de sang.
Ta tête te fait un mal de chien et tu as l'impression qu'on t'a ouvert le crâne avec un pieu.
Remarque, ça expliquerait le fait que tes cheveux sont poisseux et ont pris une teinte carmin.
Qu'est-ce qui s'est passé ?

Voici ton aide ^^
J'espère que le contexte te plaira :3
Les consignes sont les mêmes que pour ton PT :D
N'oublie pas de faire ton auto-évaluation !
Si tu as des questions, je suis là :)

Bon courage !

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou !

J'ai bientôt terminé ton commentaire ; n'oublie pas ton auto-évaluation ! ;)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou !

Pardon, je n'avais pas vu ton auto-éval o_o

Mise en page :

C'est super sympa de coder ton RP comme ça, mais je trouve que esthétiquement parlant, il aurait fallu que la boîte bleue soit un peu plus large et qu'à l'intérieur il y ait une marge à droite et à gauche. .w.
Sinon, les paragraphes sont bien ordonnés, c'est sympa à lire et coloré :)

Langue :

Tout va bien question grammaire, par contre j'ai quelques remarques à faire concernant la ponctuation et l'orthographe.

  • Première chose : les points de suspension sont forcément "accrochés", "accolés" à une ou plusieurs propositions. (va falloir qu'on fasse un tutoriel à ce sujet, parce que plus ça va, plus y'a de gens qui font la faute, ça va pas du tout x_x)
    Quelle heure est-il … ?
    Ici, les points de suspension sont collés au "il" et au point d'interrogation, ce qui donne : "Quelle heure est-il...?" (au passage, on écrirait plutôt, en toute logique de l'intonation - car on ne peut pas monter dans l'aigu s'il n'y a plus de son à émettre -, "Quelle heure est-il ?...")
    De même :
    Aie ...
    Les points de suspension doivent être collés au "aie" qui s'écrit fort à propos "aïe". Ce qui donne donc : "Aïe..."

  • Deuxième chose : c'est moins une règle de ponctuation et c'est plus subjectif, mais c'est quand même important => tu utilises trop souvent la virgule, au détriment du point-virgule par exemple (trop souvent oublié mon point-virgule ;_;) ou de la parenthèse.
    Il appuya sur l’interrupteur de celle-ci, la pièce fut soudainement éclairée par une faible lueur jaunâtre.
    Par exemple, dans cette phrase, tu pouvais soit séparer la phrase en deux, soit mettre un "et" (peu élégant je confirme), soit mettre un point virgule (8D). Par contre, une virgule ne convient pas : si tu lis la phrase à voix haute, tu remarqueras qu'il manque une intonation descendante à "celle-ci" que tu ne peux effectuer s'il y a une virgule.
    (oui, oui, c'est très subjectif, mais j'aime le point-virgule **)

  • Troisième chose : concernant les incises, tu n'as pas besoin de mettre des majuscules en début d'incise car c'est comme si c'était la "suite" de la phrase (quelque soit la ponctuation qui précède). Voyons plutôt :
    « C’est bien ma veine ! Pensa-t-il, Pile le jour où mes parents ne sont pas là. »
    Eh bien là, on écrira : "C'est bien ma veine ! pensa-t-il. Pile le jour où mes parents ne sont pas là." (car non seulement pas de majuscules, mais si la suite est une AUTRE phrase, alors l’incise se termine par un point juste avant. Je sais pas si c'est clair .w.)

  • Quatrième chose : tu mets des majuscules après le deux-points, ce qui est totalement absurde. Ce n'est pas une nouvelle phrase !
    La décoration fut très aristocratique : Des meubles anciens, des vases datant du Moyen-Âge...
    (j'ai collé au passage tes points de suspension nomades à Moyen-Âge)
    Par exemple, dans cette phrase, il n'y a pas de majuscule à "des".
    Au passage, tu devrais utiliser l'imparfait pour cet extrait et non le passé simple car la décoration est quelque chose qui est là, qui ne bouge pas, qui n'est pas furtif (enfin j'ai encore jamais vu un meuble s'enfuir de mon salon o_o").


Sinon, en vrac, petites réactions épisodiques.

Il tenta de se ressaisir.
On se ressaisit d'un choc, d'une émotion (ou du moins on essaie). Pas d'une douleur continue (je sais pas toi, mais je me ressaisis pas SOUDAINEMENT d'un mal de tête épouvantable par l'opération du Saint-Esprit, je veux dire qu'on ne peut pas reprendre un contrôle conscient d'un événement médical, je sais pas si tu vois ce que je veux dire. Je m'exprime mal. x_x)

Ayato ouvrit donc ses grands verts, les sourcils froncés.
Il manque un mot xD

Son sang se glaça et son rythme cardiaque accéléra soudainement. Il découvrit son drap ainsi que sa couverture blanche couverts de sang.
Euh, la découverte se fait avant la réaction corporelle, si je ne m'abuse. Faut inverser l'ordre des phrases.
(je sais pas pourquoi je te parle de ça dans la section langue, mais osef.)

Sa douleur au crâne, le sang sur son lit Tout s’emboîtait parfaitement à présent !
Rebelote pour les points de suspension que j'ai accolé à "lit".
Une boîte => s'emboîter.
(si j'étais ton personnage, je trouverais pas que ça s'emboîte parfaitement du tout mais c'est un avis (a))

En effet. Ses parents étaient actuellement à une soirée avec des amis.
Pourquoi un point entre "en effet" et "ses parents" ? Une virgule serait bien mieux, pour une fois Razz

Et le fruit du hasard fait que cette péripétie lui arrive aujourd’hui, quand il est seul dans cette vaste demeure.
Hé ! Pourquoi tu passes au présent ? Avec "aujourd'hui" par dessus le marché ? Interdit ! Tu es dans un récit au passé, tu y restes, concordance des temps oblige !

Son cœur battait à la chamade tandis qu’il transpirait à grosses goûtes.
*gouttes.

Descriptions :

Il y a certes des descriptions, mais j'ai trouvé que tu ne profitais pas assez des occasions qui t'étaient données pour décrire.
En effet, tu t'es surtout concentré sur la base donnée par le contexte (sang un peu partout) et tu n'as pas, par exemple, précisé les choses : quand ton personnage se voit dans la glace, il voit non seulement le sang sur ses cheveux, mais aussi son visage par exemple. A-t-il des cernes dues à la fatigue ? Est-ce que voir ce sang lui donne le teint blême ? C'est ce genre de petits détails qui font que le lecteur est beaucoup plus dans ton texte, qu'il oublie ce qui se passe autour de lui et qu'il voit vraiment la scène que tu lui montres.
Concernant le décor, tu nous précises que l'endroit est vaste, décoré de vieilleries. En fait, on se demande si le jeune garçon est vraiment chez lui, car tu décris le lieu comme s'il ne l'avait jamais vu et qu'il lui était étranger. Veille à ce que l'on sente que l'enfant reconnaît ces couloirs comme ceux dans lesquels il est passé des centaines et des centaines de fois ; qu'il sait précisément de quelle couleur est le coucou qui siège sur le haut de la cheminée, etc...

En tout cas, il y a un effort descriptif, c'est bien :)

Émotions :

Tout d'abord, j'avoue avoir été étonnée par la "vivacité" de ton personnage alors qu'il est en plein cauchemar. Rien qu'au début, par exemple, il est tout de suite parfaitement réveillé et agit comme une personne qui a la tête claire : tu nous dis qu'il a mal à la tête et tu approfondis ce point, mais cela n'est pas cohérent avec le reste ! Quand on vient de se prendre, comme il en formule l'hypothèse, un coup de massue suivi de plusieurs coups de couteau dans la boîte crânienne, à priori, on est encore plus dans les choux que d'habitude (déjà qu'on est plutôt dans les vapes quand on émerge soudainement à minuit d'un rêve incompréhensible...).
Par exemple, quand ton personnage allume la lumière, au lieu d'être tout naturellement ébloui pendant plusieurs minutes par cet excès de couleurs vives, il analyse sa douleur comme le ferait un grand médecin. Alors oui, tu nous dis qu'il a le vertige : mais tu relies ça uniquement à son mal de tête et non pas à un ensemble de facteurs divers et variés, comme par exemple le fait qu'il doit être trois heures du matin.
De la même manière, à l'entendre, tout s'emboîte parfaitement, tout est absolument logique et clair : il y a un fou dingo dans la maison qui a décidé de l'assassiner. Ce que je ne trouve ni logique, ni clair xD
Soit ton personnage est lui-même légèrement paranoïaque, soit on est dans un thriller et non plus dans un contexte fantastique (dont la définition même est, je le rappelle, la venue d'événements paranormaux contraires aux lois de la logique - ce qui bien entendu enfonce le personnage principal dans l'incompréhension d'abord, et dans les cas extrêmes, dans la folie).
Aussi, le personnage ne met pas en rapport le fait que ses parents ont été retenus et l'hypothèse qu'il y ait un fou furieux dans la maisonnée, ce qui est dommage - puisqu'on est parti là-dedans, je continue dans l'optique xD. En effet, tu aurais pu là développer et peut-être que ton personnage aurait pu réfléchir à l'idée que le fait que ses parents ne soient pas revenus n'est peut-être pas qu'un simple hasard...
Sinon, les manifestations extérieures de la peur sont bien exprimées et décrites, c'est bien ! Cependant, dans l'hypothèse toujours que la silhouette soit responsable de ce qui est arrivé à ton personnage, pourquoi ce dernier va à la rencontre de celle-ci ? N'est-ce pas un peu suicidaire ? o_o"

Action, rythme :

Je trouve que l'action est bien menée, aucun problème dans l'enchaînement des événements. Je ne me suis pas trop penchée sur le rythme, mais je pense qu'il ne devrait pas y avoir trop de problèmes de ce côté-là.

Ouverture :

L'ouverture est là, nickel chrome, j'achète ! 8D

Conclusion :

Continue à travailler tes émotions et les descriptions et veille au grain concernant la langue ! ;)

La suite arrive ! :)
(n'hésite pas à décrire mon personnage, je te laisse libre de lui donner l'aspect qu'il te plaira, en restant réaliste bien sûr)

EDIT ;

Ladite silhouette se retourna lentement. Dans ses yeux brillait comme une lueur de vengeance.
L'homme tenait un long bâton de chêne rouge d'environ un mètre quatre-vingts à la main, manifestement prêt à s'en servir au moindre geste imprudent de l'enfant. L'homme était venu pour une raison bien précise, et non pour s'éterniser en bavardages inutiles.
Il ne considéra donc pas utile de répondre au jeune garçon.
Il préféra donc à la place se jeter contre l'adversaire, fauchant sa jambe avant avec agilité, son arme dans la main droite - il connaissait son métier.

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Oui, c'est exactement ça :D
Tu me réponds, je te réponds en commentant ton texte, etc... :) (jusqu'à ce que le RP se termine).
Je ne te demanderais jamais de réécrire ton texte, sauf si l'ouverture m'empêche réellement de faire quoi que ce soit (ce qui n'arrivera pas je pense ^3^)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Mmh, disons que tu es censé faire comme si tu étais dans un RP comme un autre, or on évite généralement de trop changer de style au beau milieu d'un RP, si tu vois ce que je veux dire xD
Cependant, je comprends que tu veuilles essayer des choses pour progresser, je te laisse donc faire ce que tu veux Razz
(sache tout de même que dans un RP basique, c'est à éviter.)

_________________


Thanks my Lollipop x3
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet