Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Sortir de la société, rêve ou possibilité ?

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Je suis pas sûre d'avoir compris la question, alors si je suis à côté de la plaque, c'est normal \o/

Premièrement, il n'existe pas que les trois filières générales bénies par l'ensemble de l'Education Nationale et désignées comme étant l'unique et seule voie pour s'épanouir. Le bac technologique existe également, tout comme le bac pro'. Et ils ne sont pas réservés aux "mauvais" qui n'ont pas pu rester dans le général ; on peut faire ça par choix.

Deuxièmement, on peut très bien défier les lois de la physique sortir d'un bac S et faire une filière plutôt "littéraire" (comme une licence de droit ou une prépa B/L, qui est d'ailleurs faite sur mesure pour les S bons en lettres), tout comme on peut sortir de L et se diriger vers des études "scientifiques" (comme psycho, qui nécessite tout de même un minima de connaissances en bio). Enfin, les ES n'ont pas le monopole en journalisme et n'importe qui peut aller à Sciences po, s'il est motivé et travailleur.

Troisièmement, si le problème est l'opinion des parents et non pas le système en lui-même, je noterai pour ma part que nul n'a besoin de l'accord des parents pour tracer sa voie (du moment qu'on reste logé, blanchi et nourri 8D). [size=7]Au passage, l'inquiétude des parents est normale ; ils veulent le meilleur pour nous et nous entendre parler de métiers rares (et donc par extension peu recruteurs) les effraie un peu.[/url] Nombreux ceux qui passent outre l'avis des parents (et c'est d'ailleurs ainsi que ces derniers finissent par l'accepter) et font ce qu'ils veulent.

Quatrièmement, je suis personnellement pour le juste milieu 8D Que l'on veuille faire le métier de nos rêves est compréhensible - et je plébiscite ce choix ! - mais il ne faut pas oublier d'être réaliste. Il y a certains secteurs bouchés, d'autres en grand besoin. Il y a des filières qui ferment des portes et d'autres qui restent générales. Avant de foncer droit devant soi, mieux vaut réfléchir longuement en pesant le pour et le contre. ^^

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin

(Quoique, formation entièrement gratuite, ok, mais l'école vise principalement des parisiens, du coup. Parce que se loger à Paris, c'est pas donné.)

J'avais pas capté que 42 sera à Paris, mais si c'est le cas, effectivement, le projet est littéralement bidon. Sauf s'il y a un internat, m'enfin vu le nombre de gens qui prennent...c'est pas demain dès l'aube que le petit peuple constitué de potentiels génies comme ils disent pourra faire de l'info'. (a)

Le problème d'une école nouvelle, c'est que dans le métier c'est les entreprises qui recrutent et un employeur il fait confiance à des écoles qu'il connaît, pas à un nouveau truc qui vient de sortir. Certes, les autres écoles semblent soutenir le projet donc je pense qu'elle sera rapidement reconnue par son milieu, mais quand même, ça reste risqué ^^" Cela veut dire que les élèves devront compenser par un sens accru de la vie en entreprise pour être embauchés (et ça, suffit pas d'être bon dans son domaine pour se débrouiller).

Mais j'avoue, les 15h par jour, c'est du n'importe nawak XD M'enfin bon. Je pense qu'on peut pas vraiment révolutionner l'enseignement ; ce qu'on peut révolutionner, ce sont les moeurs, mais ça c'est un autre problème.

_________________


Thanks my Lollipop x3
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet