Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Avec des si, on mettrait Paris en bouteille !

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Bonjouuur à tous !

Tandis que j'étais dans l'abîme de mes complexes réflexions et une question éminemment philosophique m'est parvenue.
Et si notre personnalité était formée de plusieurs couches ?
La première, originelle, formée à la naissance à l'aide des chromosomes et tout le bataclan.
Les couches suivantes se formeraient au fur et à mesure du temps : une deuxième couche se formerait en bas âge, puis une autre durant l'enfance, puis encore une autre à l'adolescence, et ainsi de suite.
Ainsi, notre caractère changerait au cours du temps précisément à cause de ce système de couches/lasagnes.
Oui, cette idée m'est venue en jouant aux poupées russes, et alors ? >o<"
Si ceci n'est qu'une pâle copie des théories freundiennes, je m'excuse auprès de ceux qui font psycho, je me suis pas trop renseignée avant de poster le sujet xD

Qu'en pensez-vous ? 8D Plus généralement, selon vous, comment se forme la personnalité ?
(parce que bon, ça peut être utile de savoir pour incarner ses personnages et les construire o/)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Justement, à propos de vécu : je pensais à des couches qui s'accumulent au fil des ans en fait. Et que si quelque chose s'est mal passé à la première couche par exemple, même s'il y en aurait dix au-dessus, le problème subsisterait.
(bon, on parle plus trop de caractère-là, mais c'pas grave.)

Par où nous voudrions aller, cela veut-il dire que notre personnalité est formée à partir d'un idéal à atteindre que nous construisons sans jamais l'effleurer, et que tout le reste serait basé sur cela ?

(pourquoi une perte ? est-ce donc mal de savoir ce que l'on est ou de s'interroger ? :°)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Question intéressante également pour le rp. ^^

J'en profite pour dire que Freud est complétement démodé par et pour les psy dans le monde sauf en France.

Pour la question 'de quoi est composé notre personnalité', je prendrais d'autres images. Je pense que la personnalité est plus parallèle à la fameuse question scientifique de la part entre l'innée et l'acquis. Et je prends l'exemple du potier.

Je pense qu'il y a une part d'inné dans notre personnalité, d'origine génétique. Un vase de terre brut avec un certaine forme. Exemple : certains sont plus intelligents, nerveux, stressés, colérique ou calmes que d'autres. Je dis que c'est génétiques car ces caractères sont basés sur des molécules et la quantité de base (indépendamment des émotions et influences extérieures) sont déterminés par notre génome. Autre exemple, on a prouvé que les femmes étaient naturellement plus inquiètes. Il n'y a aucune autre explication à cela que la théorie de l'évolution et le génome.

Ensuite, il y a une part d'acquis. On peut décorer et modifier quelques petites choses sur notre vase. Par des techniques de relaxation, untel deviendra plus calme, untel apprendra à être moins perfectionniste ou moins susceptible (exemple vécu) : nous ne sommes pas soumis à notre génome. Ceci était pour la partie auto désir de changer. Mais l’environnement peut canaliser aussi notre personnalité : en premier dans la petite enfance. Un enfant turbulent dans certaines familles se fera taper dessus ce qui le containdra à diminuer sa confiance envers le monde extérieur, et dans une autre, il sera envoyé faire du sport ce qui pourra même augmenter son potentiel confiance. AUtre chose : face à diverses épreuves de la vie : certaines personnes pourront améliorer leur caractère (exemple de l'égoïste qui en allant voyager dans un pays pauvre réalise ce qui l'entoure et se met à devenir plus généreux.)

Enfin voilà pour ma théorie. Une base génétique qu'on peut modifier volontairement ou non par la suite.

En rapport avec ton histoire de mauvaise expérience, je verrai plus ça comme 'on ébrèche le vase' mais rien n'empêche l'individu de faire en sorte de se réparer lui-même ou avec de l'aide.

Voilà, voilà. ^^

_________________



Spoiler:



avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
(Freud est surtout complètement taré.)

L'inné correspond dans mon schéma à la première couche et l'acquis (pourquoi on dit acquis en fait ?) au reste. :D

Mais sur ton vase, si je le peins en blanc, il y aura une première couche de peinture.
Et si par la suite je le repeins en rouge, je ne vais pas écailler la première couche avant de mettre la deuxième, je fais par-dessus, et ainsi de suite.
Et puis il y a des choses que l'on peut faire quand le vase est encore mou, en train d'être pétri. Une fois que c'est sec, il y a des choses qu'on ne peut pas changer, ou plus difficilement. Va lui ajouter un anse ! ><

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
C'est vrai. Ce serait ennuyant si l'on savait tout, mais savoir des choses en plus nous permettrait de nous poser d'autres questions, et ainsi de suite ! :D

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Uramir, crois moi, l'époque où on pouvait être un penseur (dans sa définition la plus vaste) complet est révolue depuis la théorie de la relativité générale. On ne peut pas, à notre époque, être expert sur des questions aussi différentes que la culture du ver à soi sous la dynastie ming, connaître le panthéon hindouiste, discuter de l'histoire des mathématiques en moyen orient, pouvoir être capable de découvrir une exoplanète (de manière amateurs, c'est possible), tenir un discours sur les biotopes abyssopélagiques, soutenir une thèse en marketing comportemental ou faire des expériences en neurosciences. Entre autres. Donc, ne t'inquiète pas, cours, vole et apprend sans crainte. ;)

Liberty, ton exemple des couches de peintures rejoint celle des poupées russes et je suis d'accord. Par contre, libre à nous de décaper la première couche avant de le repeindre ce fameux vase. Ensuite, je suis d'accord : rajouter une anse est difficile mais toujours possible : c'est ce que j'appellerai les expériences coup-de-poing-dans-ta-face qui te forgent le caractère mais au prix de ô combien d'efforts.

Et il y a certes une base qu'on ne peut pas changer : notre vase reste un vase plus ou moins sophistiqué en fonction de ce qu'on lui ajoute mais on ne peut pas le changer en coffre. ;)

_________________



Spoiler:



avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Je sais, mais j'utilise ton exemple pour le rediriger vers le mien *sort*

Avons-nous assez de conscience pour décaper entièrement le vase ? Je ne suis pas sûre. :3

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Je relance le débat grâce à mes toutes fraîches nouvelles connaissances de sociologie.

En effet, bien qu'ici nous nous intéressons à une personne en particulier contrairement à la sociologie qui se penche sur des phénomènes globaux et généraux, celle-ci indique clairement qu'il y a plusieurs étapes dans l'éducation d'une personne, c'est-à-dire les différentes socialisations. Il existe une première socialisation, dite primaire, qui dure de 0 à disons 10 ans. La deuxième socialisation, dite secondaire parce qu'il n'y en a pas d'autre ensuite, dure de 10 ans jusqu'à la fin de la vie de l'individu.

Or il est considéré que les goûts, par exemple, sont des résultats des différentes influences qu'a subi l'individu au cours de ses socialisations (d'où le fait qu'on puisse reconnaître le niveau social d'une personne, ou bien son ethnie, à ses goûts). Si nos goûts sont conditionnées par des influences, notre caractère serait-il construit sur ces bases ?
Et pendant qu'on y est, si nos goûts sont le produit d'une influence, qu'en est-il de nos relations avec les autres, et plus particulièrement nos attirances ?

_________________


Thanks my Lollipop x3
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet