Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Aide pour Arnaud de Fontainebleau [Avis acceptés]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Il y a des gens qui sont passionnés de littérature, d'autres férus de chiffres.
Il y en a qui ne parlent que de cuisine, d'autres qui connaissent leur ordinateur sur le bout des doigts.
Toi, ta passion...c'est le cosplay.
Passion peu originale, c'est vrai, mais tu as développé un talent indéniable pour créer des robes semblables à celles des contes de fée. Au début, tu imitais les princesses Disney, tu cousais le joli kimono de Mulan, puis la copie de la robe dorée de Belle, ensuite celle bleue de Cendrillon...
A présent, ta passion est devenue ton métier et tu couds à la main sur commande des vêtements d'une excellente qualité aux demoiselles qui acceptent d'y mettre le prix. Tu as acquis une telle notoriété que la presse ne parle plus que de toi dans la catégorie "mode" - les plus grandes stars se voient même obligées de te commander des habits pour rester en vogue. Grâce au succès de ta marque, tu renfloues facilement tes caisses. Tu as donc décidé de te faire un beau cadeau de Noël...coudre ta propre robe de mariée, celle de tes rêves.
Tu l'as terminée aujourd'hui.
C'est l'heure de l'essayage...

Huhu, long contexte je sais ! ^^"
(mais il est fait sur mesure ! *sort*)
Fais-moi rêver !
(tu peux utiliser des matériaux de très, très bonne qualité hein, on va dire qu'elle est devenue à moitié millionnaire **)
Je te fais confiance pour l'ouverture ! :)
N'oublie pas ton auto-évaluation en fin de post.
Si tu as des questions, je suis là.

Bon courage !

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Spoiler:
J'aimerai pas dire mais le cospaly est un loisir original et farfelu pour la majorité des gens. ^^ Sinon on va dire que c'est un sujet très réaliste : ma future destinée. Sauf peut-être pour le montant final que je me permet d'augmenter beaucoup pour le bien du post et quelques petits détails que je n'aborderai pas ici. ;) Je me permets également de décaler le temps du post à une durée proche environ une dizaine d'années. Ce qui sera finalement assez réaliste si on continue comme ça.

Dessus, dessous, dessus... Le mouvement était répétitif : l'aiguille passait dessus puis dessous. Pourtant, c'était un mouvement qu'elle avait toujours adoré. Et plus encore en ce moment, un mouvement excitant ! Elle éternua. Une mèche de cheveux descendit de son oreille pour venir se balancer devant ses yeux bleus. Hanaë leva la tête soupira et décida de prendre une pause. Elle avait presque fini de toute façon. En allant chercher un verre d'eau, elle s'arrêta dans le miroir du couloir comme si elle se découvrait elle-même. Elle passa le bout des doigts sur ses yeux gonflés et les remonta sur son front fatigué en une esquisse de massage. Depuis combien de temps ne s'était-elle pas arrêtée à cet endroit ? Juste pour se regarder ? Elle soupira. Longtemps. Mais pas trop longtemps. Elle ne regrettait rien.

Une photo coincée entre le miroir et le cadre attira son regard. Elle la décrocha et se revit, quelques années auparavant, sur la pelouse de leur maison. A cette époque, ses cheveux blonds éclataient de santé pendant qu'elle éclatait de rire aux plaisanteries de son compagnon plaqué contre son dos, qui l'entourait de ses deux mains. Une photo heureuse. Une joie toujours d'actualité. Un bonheur qui continuait à s'en aller crescendo.

La femme reposa la photo et garda son sourire jusqu'au moment où elle se remit à l'ouvrage. Il fallait s'appliquer. Dessus, dessous, encore. Le blanc était éclatant. Une courte traine à partir de la taille. Beaucoup de broderies faites à la main. Points de tige et points de feston se mêlaient parfaitement à des perles et paillettes blanches aux reflets irisées. Cela faisait très longtemps qu'elle n'avait plus cousu et brodé elle-même. Le faire pour ça était revigorant. Un autre de ces petits moments de plaisirs qui composaient sa vie. Et puis, coudre sa propre robe de mariée, c'était autre chose que de l'acheter au Tati du coin, non ? Surtout quand on était le numéro 1 mondiale du prêt-à-porter et du vêtement sur mesure. A cet instant, avec son aiguille, elle revenait à ses débuts, là où elle n'avait pas encore fait toutes ces fusions acquisitions, là où la couture ne lui servait que pour le cosplay.

Elle s'empara d'une bande de scratch blanc. Elle en coupa dix centimètres. Elle ne tenait pas à perdre cela et elle ne savait pas trop la taille ; dix centimètres ne seraient donc pas de trop. Elle regarda le mannequin de bois usé. Un vieil ami poli par le temps et qui ne servirait pas à cet ouvrage pourtant si important. Couture du bas fini. Elle tendit ses bras un trop potelés pour la mode rachitique actuelle et fut satisfaite du résultat. Il ne lui restait plus qu'une chose à faire : coudre le voile de la mariée. Elle voulait ce voile simple par contraste à la traîne riche en détail. Puis elle ne savait pas trop si elle pourrait vraiment faire tenir cette dernière. Pourrait-elle trouver du scotch ?

Une sonnerie à deux tons résonna et lui fit lever la tête. Elle pensa que c'était le bon moment : Hanaë détestait s'interrompre. Elle se dirigea vers la porte d'entrée en se demandant qui cela pouvait être. Le facteur ou un quelconque autre livreur. Un des rares amis qu'elle avait réussi à garder malgré sa carrière de business woman ? Le prêtre qui devait les marier peut-être. Ou tout simplement son futur époux. Après un coup d'oeil rapide au judas, elle ouvrit la porte et se lança sans même laisser à son visiteur le temps de dire bonjour :

"Tu tombes bien ! Je viens juste de terminer ma robe ! Enfin, robe, si on peut parler de ça parce que ce sera quand même à rajouter à la combinaison spatiale ! Ah ! Quel bonheur qu'on puisse faire la célébration dans l'espace, tu ne trouves pas ?"

~

Bah au niveau description, je dirai que je l'ai juste un peu décrit, elle physiquement, et pas la maison, l'endroit où elle est... Mais je ne sais pas si ça ralentirait pas le post également.

_________________



Spoiler:



avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou !

Ah oui, effectivement, c'est un peu surréaliste xD - mais ça a le mérite de m'avoir laissé la bouche ouverte !
(mieux vaudrait espérer que l'on arrive jamais à ce stade, car ce serait avancer vers notre niveau d'incompétence totale et donc notre extinction pure et simple selon Peter. BREF.)

Mise en page :

Elle me convient parfaitement, bon découpage des paragraphes, bonne longueur, un petit coup de gras sur les dialogues... Ne change rien !

Langue :

Pas de problèmes de ce côté-là, ou presque !

Hanaë leva la tête, soupira et décida de prendre une pause.
Erreur d'inattention ?

En allant chercher un verre d'eau, elle s'arrêta dans le miroir du couloir, comme si elle se découvrait elle-même.
Cela manquait d'air ><

A cette époque, ses cheveux blonds éclataient de santé pendant qu'elle éclatait de rire aux plaisanteries de son compagnon plaqué contre son dos, qui l'entourait de ses deux mains.
Un peu répétitif, mais ce n'est pas dérangeant ^^
Par contre, je pense que son compagnon l'entoure de ses deux bras plutôt que ses deux mains.

Une courte traîne à partir de la taille.

Elle tendit ses bras un peu trop potelés

Elle voulait ce voile simple par contraste à la traîne riche en détails.
Il y a plusieurs détails :)

Je crois que c'est tout ! Le reste est super :3

Descriptions :

Tu nous as très bien décrit le personnage, il faut l'avouer !
Mais il y a un revers à cette médaille : tu as totalement oublié le décor, ce qui est fort dommage. Prochaine étape ? Associer les deux !
Quant à la robe, tu nous parles bien de la matière, mais par contre tu oublies un peu de parler de la coupe, du style, etc... Aussi, je ne vois pas très bien comment elle va pouvoir mettre ça sous une tenue de cosmonaute ! (sinon, tu nous parles pas mal de broderies, mais en forme de quoi ? **)

Émotions :

Rien à redire de ce côté-là, tu t'exprimes toujours aussi bien.
Ou peut-être si, rien qu'un petit détail : elle ne semble pas étonnée qu'on sonne, alors qu'elle n'attend pas de la visite, ce qui est justement étonnant. Mais passons !

Ouverture :

Non seulement il n'a pas le temps de lui dire bonjour, mais en plus elle ne lui dit pas bonjour non plus ! :°
Sinon, l'ouverture est bonne, même si l'on est forcément quelqu'un proche d'elle (sinon on ne serait pas tutoyé). Remarque, je n'avais pas envie de jouer les facteurs, donc je m'en plains pas trop xD

Tu as une préférence sur le personnage que je pourrais jouer, ou je choisis ?

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Coucou, merci pour la correction si rapide. ^^

Alors pour les virgules, oui, erreur d'inattention et oui, ça manquait d'air. ;)

Pour la répétition, en fait, c'était voulu. Je ne sais plus le nom de la figure de style mais je voulais faire un petit lien entre les cheveux et le rire. Et cela permettait de faire comprendre également que maintenant, elle n'a plus les cheveux éclatants et qu'elle rit moins et/ou qu'elle est plus fatiguée. (et oui, l'écrivain se complique la tête)

Le ^ de la traîne, je ne savais pas du tout. Comme le correcteur mozilla n'a pas hurlé, j'ai rien vu. Le mot oublié... honte sur moi. -_-' Pour les détails, oui, je n'avais pas pensé à ça. Je voyais 'détail' au sens plus général mais ta version est nettement plus correcte.

Description :
Le décor oublié, c'est vrai, c'est ce que j'avais mis en auto-remarque.
Comment elle va le mettre : avec les scratch par dessus la combi. Parce que je suis allé voir comment ça se fabrique ça et c'est impossible de la réaliser soi-même. C'est pour ça que la coiffe ne tiendrait peut-être pas sur le casque (sauf à mettre du scotch XD)

Emotion :
Pourquoi n'était-elle pas surprise ? A vrai dire, ça ne m'a même pas effleuré l'esprit. Mais je pense que, pour le personnage, ça ne doit pas l'être. Elle peut recevoir beaucoup de visites sans savoir qui c'est. (rien que son banquier qui doit essayer de la convaincre de ne pas faire ça. XD)

Ouverture :
Elle ne dit pas bonjour, elle est trop excitée ! Et puis, comme tu l'as dit, elle connaît bien cette personne. ^^

POur le personnage joué... Choisi. *découvre la nouvelle version*

_________________



Spoiler:



avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Oui, j'avais compris cela (à propos du fait qu'elle riait moins et que globalement elle était en plus mauvaise santé, de toute manière ta description dans le miroir le prouve) ^^

Ah, ok, donc c'est par-dessus la combi ! (d'ou le scratch, d'accord, je comprends mieux xD) Mais le scotch ça tient dans l'espace ? o_o" 'Fin au niveau des pressions et tout, y'a pas risque que ça se décroche ?

(haha pas bête le banquier xD)

La suite :

L'horloge du salon sonna cinq heures.

Levant ses yeux noisette sur ladite horloge, Agathe réfléchissait. Avait-elle le temps d'aller rendre visite à Hanaë pour lui annoncer la bonne nouvelle ? Ou devrait-elle lui envoyer un sms ? A priori, son travail terminé, elle pouvait tout à fait faire une pause avant d'envoyer ses derniers mails. Oh, et puis de toute façon, si elle ne faisait pas une pause maintenant, elle la ferait plus tard, et cela reviendrait au même, et puis ça ferait tard après, bref. Autant aller la voir sur-le-champ.

Le temps d'attraper son sac à main et de se chausser, Agathe sortit.

Quelques minutes plus tard après quelques feux rouges et un menu boulevard, la jeune femme effectua son créneau devant l'immeuble dans lequel habitait Hanaë. Connaissant le code par cœur, elle ouvrit sans mal la porte de l'immeuble et monta au deuxième étage.

Arrivée devant l'appartement de son amie, Agathe rattacha nerveusement ses cheveux bouclés en une queue de cheval haute. Elle aurait voulu mieux s'habiller pour la voir ; Agathe se sentait inférieure par rapport à Hanaë dans sa réussite professionnelle et essayait donc de compenser par son apparence. La brunette était expert en technologie aérospatiale - c'était certes ce qu'elle avait toujours désiré faire, mais son statut de jeune femme l'empêchait de gravir les échelons aussi vite qu'elle l'aurait voulu. Elle ne s'en plaignait pas : elle devait faire ses preuves. Pourtant, lorsqu'elle avait vu le succès fulgurant de la marque de Hanaë, elle avait ressenti une pointe de jalousie.

Cependant, elle se réjouissait de savoir que Hanaë se préparait à son mariage. Malgré son ressentiment, Agathe parvenait à oublier leurs différences au niveau du compte en banque pour se concentrer sur le bonheur de son amie d'enfance, chose que peu d'adultes sont capables de faire.

Les joues rosies par le froid, Agathe sonna donc.

L'accueil auquel elle eut droit l'étonna. Pourtant, elle aurait dû se douter que Hanaë serait heureuse de la voir : Agathe l'aidait à réaliser son projet en tant qu'ingénieur et également en tant que future témoin du mariage. Souriante, elle laissa apparaître ses dents immaculées, répondant avec gentillesse :


"Bien sûr, c'est extraordinaire que vous puissiez faire la cérémonie là-haut ! Heureusement que le prêtre n'a pas fait d'histoires, j'en connais des plus réticents !"

Elle frotta ses pieds sur le paillasson avant de se glisser dans l'entrée, laissant Hanaë refermer derrière elle.

"Alors, je peux la voir ?"

Les yeux d'Agathe brillaient comme ceux d'une enfant qui veut voir la princesse dans son habit de parade ; elle était à la fois envieuse et joyeuse. Bah ! Mieux valait que Hanaë profite de la vie plutôt que l'inverse.

[HRP : Si tu as des questions, je t'écoute ! Bon courage ! :) - tu peux décrire Agathe comme tu le souhaites, je te laisse libre à condition que tu respectes les données de mon texte ; Hanaë peut également lui poser des questions sur la taille de la combinaison par exemple.]

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Nouveau
Nouveau
Hanaë tourna la clé dans la serrure et fit rouler le loquet du verrou en souriant. Si elle savait pour ce prêtre !

"Oui, on a eu de la chance, on est bien tombé ! Mais bon, il fallait dire que John le connaissait aussi depuis longtemps. C'est son ami d'enfance, même."

C'était la vérité mais pas l'entière vérité. Il fallait savoir garder ses secrets. Et La vérité était comme le fromage : on peut très bien savourer un tout petit bout sans avoir besoin de se goinfrer avec la meule entière.

"Je ne te présente pas la maison, fais comme chez toi, comme d'habitude."

La femme d'affaire tendait le bras vers le bout de l'entrée qui menait vers le salon où elle faisait justement sa couture. D'ici là, le couloir menait à deux pièces : la salle de bain, à gauche et la cuisine à droite. Elle attrapa sa meilleure amie par la main et l'emmena de force dans la cuisine. Hanaë espéra qu'elle ne lui fit pas prendre le chambranle en plein visage comme la dernière fois.

"Tu pourras la voir mais pas tout de suite. Tu veux un thé ? Ou autre chose pour changer ? Bah ! Tu connais, sers-toi ! Ca sera plus simple." fit-elle malicieusement.

La pièce était conforme à un appartement : petite, usée, dans des tons gris neutres et avec une odeur d'évier qui se battait en duel avec des 'senteurs des prés'. Une table pour deux -trois en se serrant bien- accolée contre les placards, juste derrière le four, face à la fenêtre au dessus de l'évier. A gauche, une enfilade de frigo, machine à laver le linge, plaques de cuisson et micro-onde. Elle se dirigea vers une bouilloire blanche délavée juste à côté de ce dernier, la remplit d'eau et mit à chauffer pendant qu'elle sortait les tasses du placard. Elle dû d'ailleurs se batailler avec cette dernière qui avait emprisonné la manche longue façon Merlin l'enchanteur de son haut vert et marron. Elle rechercha le sucre en morceau, ne le retrouva pas et s'empressa d'ouvrir ce qui lui restait : une brique de sucre en poudre. Une avalanche sucrée se répandit sur la table ainsi qu'un 'merde' mêlé de rires. Hanaë s'empara de l'éponge, la lança par surprise en un bel -et lent- arc de cercle à son amie en lui hurlant :

"Réflexe !"

pendant qu'elle se retournait vers la bouilloire qui se mettait à hurler de douleur au contact de l'eau brûlante. Elle sortit sur le plateau, deux tasses, deux cuillères, des petits gâteaux encore tout emballés ainsi qu'une enveloppe qui était le but de la venue dans cette pièce. Elle l'avait attrapé discrètement sur le meuble de l'entrée pendant l'arrivée de sa copine. Cela tombait bien qu'elle soit venue là. C'était plus amusant que d'aller à son bureau pour discuter du voyage. Et plus intime aussi. Elle attendit finalement là, le plateau dans les mains en la taquinant :

"Dépêche-toi, lambine, sinon tu ne sauras pas ce qu'il y a pour toi sur ce plateau."

Une autre raison de se dépêcher : sa mèche blonde lui était tombé entretemps sur les yeux et lui chatouillait horriblement le nez. Elle essaya bien de souffler dessous pour l'écarter mais celle-ci revenait comme Halloween tous les ans.


~
J'ai peut-être pas laissé des ouvertures assez évidentes et je crains de ne t'avoir joué un peu en te balançant l'éponge. Sinon, côté description... J'espère avoir été assez précise pour que tu puisse te faire une image de la cuisine.

_________________



Spoiler:



avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou ! :)

Désolé du temps d'attente, je suis pas très motivée en semaine ^^"

Langue :

Quelques p'tites remarques par-ci par-là x3

Mais bon, il fallait dire que John le connaissait aussi depuis longtemps. C'est son ami d'enfance, même.
J'avoue ne pas avoir compris pourquoi tu mets tout au passé ^^" Cela me paraît plus logique au présent.
C'est même un ami d'enfance me paraît plus adapté (John a eu plusieurs amis en enfance je pense, du moins je l'espère)

Il fallait savoir garder ses secrets. Et la vérité était comme le fromage : on peut très bien savourer un tout petit bout sans avoir besoin de se goinfrer avec la meule entière.
Ce que tu énonces sont deux vérités générales, le présent est donc préférable puisque ces deux principes s'appliquent et s'appliqueront toujours.

Ça sera plus simple.
Oublie pas les cédilles ! ^^ (alt+199 pour le c cédille majuscule !)

La pièce était conforme à un appartement
Késako ?

des tons gris neutres
Quand le nom de la couleur est composé, on n'accorde pas. On dirait donc "des tons gris neutre"

Elle dut d'ailleurs...
Petite erreur d'inattention je pense ! ^^

Elle rechercha le sucre en morceaux
Il y a plusieurs morceaux ;)

pendant qu'elle se retournait vers la bouilloire qui se mettait à hurler de douleur au contact de l'eau brûlante.
Une majuscule, s'il vous plaît ! Razz
Il faudrait faire une phrase complète, là ce n'est qu'un bout. Par exemple : "Elle se retourna..." (elle peut pas lancer l'éponge et se retourner en même temps de toute façon)

Elle sortit sur le plateau, deux tasses, deux cuillères, des petits gâteaux encore tout emballés ainsi qu'une enveloppe qui était le but de la venue dans cette pièce. Elle l'avait attrapé discrètement sur le meuble de l'entrée pendant l'arrivée de sa copine.
Attention, tu utilises un seul verbe dans la première phrase, ce qui porte à confusion et contredit la suite. En plus, le plateau a pas encore été sorti o_o"
Il faudrait dire :
"Elle sortit un plateau, deux cuillères [...] et posa sur le plateau les deux tasses ainsi qu'une enveloppe [...]."

sa mèche blonde lui était tombée
Petit oubli ! ^^

C'est touut ! :D

Descriptions :

J'me suis dessinée un p'tit schéma pour la cuisine, ça devrait aller ! xD
Au niveau des couleurs, j'ai bien aimé ta description, c'était agréable à lire ! Cependant, j'aurais bien aimé des p'tits détails à propos du plateau et des tasses. M'enfin bon, tu auras tout le loisir de le faire au prochain post ;)
C'est bien que tu aies décrit le décor tout en donnant quelques détails de ton personnage, c'est super ^^
C'est dommage par contre que tu n'utilises que la vue constamment. Pense à tes autres sens !

Émotions :

Je n'ai rien à dire là-dessus, du moins je ne vois rien à te reprocher ! Continue comme ça ! ♥

Ouverture :

J'avoue me sentir un peu gênée par tant d'actions ^^"
En effet, à la fois ton personnage pose des questions au mien et le convie à participer à l'action, à la fois il ne lui laisse pas la possibilité d'agir. Par exemple, pour le coup du thé : Hanaë propose à Agathe de boire du thé, puis lui laisse finalement le choix. Or Hanaë prépare le plateau comme si Agathe voulait du lait et ne la laisse pas véritablement se servir ! Du coup, je ne peux pas contredire tes actions ni vraiment agir en parallèle ><
(autre exemple contradictoire, bien qu'il ne soit pas très important au niveau de l'interaction : Hanaë tend le bras en indiquant à Agathe qu'elle peut sortir de l'entrée et la femme d'affaires laisse entendre dans son discours qu'elle est libre d'aller ou elle veut. Pourtant, quelques secondes plus tard, Hanaë la prend par la main pour l'emmener de force dans la cuisine, montrant clairement que c'est Hanaë qui décide. Sois logique !)

La suite :

Agathe allait se diriger vers le salon lorsque Hanaë l'avait brutalement déviée de sa trajectoire. Surprise, la jeune femme brune avait suivi, intriguée par ces manières inhabituelles. Ses petits talons claquant sur le carrelage gris et noir, Agathe s'était accoudée sur les placards, observant son amie préparer le thé. Elle aimait bien cette boisson infusée qui pouvait prendre tous les goûts possibles et imaginables, en particulier pour ses bienfaits médicinaux et pour sa douce chaleur. Rien ne vaut un chaud breuvage par un doux soir d'hiver au coin du feu...

Riant de la bêtise de Hanaë, Agathe cherchait déjà du regard l'éponge jaune et verte dont elle se souvenait quand elle vit dans les airs voler ladite éponge, tel un gracieux oiseau...jusqu'à ce qu'elle fonce comme une kamikaze vers son visage. Attrapant de justesse le projectile, la brunette s'attabla à sa tâche, nettoyant de son mieux la table. Tirant la langue à son hôte, elle répliqua :


- Eh, c'est pas moi qui l'ai si mal nourrie hein, j'te signale !

Terminant son rapide labeur, elle rinça à la va-vite la fameuse éponge/oiseau, se sécha les mains sur le torchon posé sur l'une des chaises, tira légèrement sa queue de cheval et ouvrit le placard contenant les sachets de thé.

- Tu m'autorises à choisir ?

C'était une question rhétorique plus qu'une vraie interrogation. Promenant ses doigts au-dessus des petits paquets, elle choisit l'un des petits sachets vert menthe-verveine. Cela la changerait de son habituelle camomille - Agathe aimait changer de goût lorsqu'elle était chez des amis, pour réserver son thé "traditionnel" à la maison, comme une coutume. Posant sur le plateau le sachet, elle fit une courbette exagérée, le bras indiquant le salon :

- Après vous, Mademoiselle.

[Si tu as des questions, un problème, n'hésite pas ! Bon courage !]

_________________


Thanks my Lollipop x3
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet