Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Aide pour Indiana Olzem [Avis acceptés]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Habituellement, seules les boutiques de bijoux ou les magasins high-tech sont victimes de hold-up. Ou les supermarchés. Ou les vendeurs de journaux.
Mais jamais, au grand jamais, on n'aurait cru qu'une boulangerie aurait été braquée.
En même temps, on a le droit d'avoir faim non ?

Mouhahahaha !
Tu peux jouer le hold-up de la boulangerie, ou bien une scène plus tard entre malfaiteurs.
Je te propose d'incarner un malfaiteur ; quant à moi, je m'adapterai à la situation :)
Les consignes sont les mêmes que pour le post-test : point de vue au choix, RP avec ouverture obligatoire.
Si tu as des questions, je t'écoute avec plaisir !

Bon courage !

EDIT : J'allais oublier : fais une auto-évaluation en fin de post ! :D

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
LA MARCHANDIIIISE !
Je veux réaliser mon fantasme de hold-up de pains au chocolat *sort*
Pour ce qui est du contexte global mafieux, je te laisse choisir :)
(un rituel mafieux à base de croissants je sens que je vais bien m'amuser xD)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
OWI OWI OWIIII DES PAINS AU CHOCOLAAAAT !

*pardon, mais un RP comme ça, c'est juste le rêve quoi*

Je commeeente de suite ! ♥

Mise en page :

Nickel, mais fais attention à la longueur des paragraphes quand même, c'est pas facile à lire des gros machins, hésite pas à espacer au premier changement d'idée !

Ponctuation :

Sans surprise, il y a les mêmes problèmes de ponctuation qu'au post-test. Je te redis les règles maintenant, et le prochain post, ça doit être perfecto ! (et interdit d'utiliser les règles typographiques anglaises.)
MEMO :
Règle n°1 : il n'y a JAMAIS d'espace après l'apostrophe.
Règle n°2 : il y a TOUJOURS un espace avant le point d'exclamation ou d'interrogation.
Règle n°3 : il y a TOUJOURS un espace avant et après le double-points.
Règle n°4 : il y a TOUJOURS un espace avant et après le point-virgule.
Règle n°5 : si la phrase ne se finit pas à la fin des points de suspension mais qu'elle est suivie d'une autre proposition, alors on colle cette seconde proposition aux points de suspension et on ne remet pas de majuscule

(exemple : "Le Boss, depuis qu'il le connaissait accumulait les idées démentes mais...ce coup-ci : il battait tout les records possibles !" *et encore, cette phrase n'est pas tout à fait juste, mais en théorie elle est censée l'être* => *correction complète* "Depuis qu'il le connaissait, le Boss accumulait les idées démentes mais...ce coup-ci, il battait tout les records possibles !")

N.B. : Au passage, oublie pas les majuscules en début de phase !

Langue :

Globalement, je n'ai pas vu de grosses fautes, ou alors je les ai déjà oubliées x)
Tu oublies souvent des tirets, fais attention ! (cf exemple ci-dessus)
Attention aussi pour les accents circonflexes, tu les oublies régulièrement (ex. : la boîte). Tu mets également des majuscules à des mots qui n'en ont pas besoin (le boss, l'aspirant, latines, russe, petite, offrande...).
A propos, je n'ai pas vraiment compris le rapport entre Thanatos et la cigarette. Je me rappelle plus ce qu'il symbolise *s'en va chercher le dico*, mais je doute franchement que cela ait un quelconque rapport (après vérification : j'veux bien que la cigarette soit associée au cancer et donc à la mort, mais c'est quand même un peu gros comme métaphore - ce n'est pas très parlant je trouve, et surtout pas dans le contexte ou tu es ; tu joues un mafieux, pas un archéologue !).
Plus généralement, tes expressions me semblent assez étranges (la lumière le fit grincer => les portes et les vieilles mères grincent, pas les adolescents !), veille à ce qu'elle entrent bien dans le contexte et ce que tu veux exprimer.

Descriptions :

Il y a quelque chose qui m'a bien fait rire (c'était plus fort que moi xD) :
il ferma un instant ses iris de couleur indéterminée alliant autant le vert que le gris, pour se reprendre
Un iris ne se ferme pas vraiment, c'est l'oeil qui se ferme ou la paupière qui retombe.
Aussi, ce n'est pas une couleur indéterminée précisément puisque c'est un gris-vert ; le seul fait de préciser deux mots plus loin la couleur est incohérent (de manière plus générale, le lecteur n'a que faire de savoir que telle chose est indéterminée ; il ne cherche pas à résoudre une équation à deux inconnues !).

Pour revenir à nos descriptions, j'apprécie que tu aies décrit ton personnage, c'est bien ! Dommage que tu n'aies pas précisé son gabarit. Essaie d'insérer plus dans le "cadre" de l'action tes descriptions, comme tu l'as fait pour l'iris. ^^
A propos d'action, combien sont-ils dans la boulangerie ?
On ne sait pas trop ou est située la boulangerie, si elle est grosse, etc... Tu la décris à la fois comme un endroit artificiel de supermarché et en même temps comme un endroit à l'intention accueillante (carillon, jolis dessins, impression familiale des boîtes) ; du coup, on ne se l'imagine pas très bien.

Émotions :

Il y a beaucoup d'éléments, mais cela reste assez fouilli.
Le début est bien : il y a la surprise, l'incompréhension. Mais à partir de l'entrée dans la boulangerie, on ne te suit plus. Tu parles de colère, de mécontentement, de rage. Pourquoi ? Pour une simple lumière et un vieux carillon ? Il a sans doute vu pire non ? La réaction est sur-dimensionnée et sans raison. Et quand bien même ce serait un lunatique psychopathe, ce serait bien qu'on le sente mieux (que ses sentiments n'ont pas de sens).

Contexte :

Je t'avouerai que je n'ai pas tout compris. Le boss les a envoyé cambrioler une boulangerie car la fille veut s'acheter des pains au chocolat. Mais quelle relation exacte a ton personnage avec la fille ? Et ou est le prétexte au final ? Pourquoi une épreuve si "simple" en guise d'initiation, alors que ton personnage semble avoir fait des missions plus difficiles (et donc qu'il a largement dépassé le stade d'initiation, qu'il est un grade au-dessus ?) ?
A approfondir.

Ouverture :

Il y en a peut-être une, mais je ne la vois pas trop personnellement ^^" A vrai dire, comme il y a beaucoup de PNJ, je ne sais pas qui jouer :/ La boulangère ? Tu ne communiques pas avec elle, et de toute façon elle est déjà assaillie par l'autre groupe, elle n'a rien à te dire. Un des mafieux ? Certes, mais lequel ?
Ton ouverture est en fait bien présente mais elle est tellement "libre" qu'on ne la perçoit finalement plus ^^" Essaie de restreindre un peu, d'adapter ton action afin qu'elle entre dans un ensemble et non pas que tu sois à l'écart du reste.
Sur ce, qui veux-tu que j'incarne ? Je te laisse le choix :)

EDIT :

Attachant ses cheveux en un chignon de danseuse, la jeune fille enfila son jogging moulant et sa veste de sport noire.
Pourtant, elle ne comptait pas aller faire quelques pas d'aérobic, loin d'elle cette intention futile. Non...son emploi du temps en ce début de matinée était bien différent. L'aube ne tarderait pas, il ne fallait pas qu'elle soit en retard. Ramassant au sol sa cagoule, elle la revêtit sans mal.
Quelques minutes plus tard, ils étaient tous ensemble, ouvrant la porte de la vieille boulangerie. Les lumières vives brûlèrent ses bâtonnets ; le contraste entre la pénombre du dehors et la clarté du dedans était désagréable. Tandis que l'un mettait en joue la boulangère, la jeune mafieuse ouvrit la caisse et renversa l'argent dans un sac poubelle. La boulangère...ah çà, qu'elle faisait pitié, à trembler de tout son corps ! C'était tellement affligeant que Natacha avait envie de la gifler. Cependant, elle se retint ; cela ne faisait pas partie de sa mission.
Soudain, elle entendit les coups de feu. Se retournant, elle se précipita sur Ollia, la véritable raison de ce braquage à la noix. Tout le monde savait que c'était pour son intronisation officielle dans le gang que l'on s'amusait à exécuter ce petit jeu ; mais s'il faisait tout rater, ils étaient foutus ! Quelle idée de se défouler ainsi en pleine ville ; il allait réveiller les vieux !
L'entraînant par le bras, elle le sortit dehors, vérifiant qu'il avait tout ce qu'il fallait à la main. Elle n'attendit pas que les autres les rejoignent et prit aussitôt le large sur sa moto, gueulant à travers son casque :

- Non mais t'es taré ou quoi ? Un autre coup de feu et on était pris !

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou !

Bon, y'a de l'amélioration, c'est bien ! :D

Mise en page :

C'est beaucoup mieux pour la longueur, ne change rien !

Ponctuation :

Ce n'est pas parfait, mais c'est mieux, bravo ! Je suis contente.
Mais y'a de l'amélioration possible : espace avant le point d'interrogation ou d'exclamation, avant le double-point et pas d'espace avant l'apostrophe (sur ce point, c'était presque parfait, y'en a juste un ou tu as failli ><).
Prochain post, ça doit être parfait ! (sinon je commente pas. HAHA ! j'ai trouvé un moyen de pression là 8D)

Langue :

Alooors.
A mon plus grand désespoir, un problème de concordance des temps est apparu au beau milieu de ton rp.
Le Boss, fidèle à son tempérament de joueur d'échec au sadisme prononcé avait ordonné d'orchestrer cette mise en scène destinée à couvrir l'enlèvement de la boulangère, épouse d'un créancier réticent.
Ce sont des choses qui ont déjà été dites ; or ton récit est déjà au passé, donc le passé simple correspond au présent ; par conséquent, on utilise le plus-que-parfait (= passé composé).

Tu oublies toujours fréquemment des tirets, veille au grain !
Ajouterait-il un Ange au Royaume Éternel d'ici ce soir ?
Liaison orale : tiret.

Pas de problèmes d'accent, c'est bien ! :D

Par contre, tu mets toujours des majuscules à des mots communs (ce qui est faux !) - qu'à la limite tu mettes des majuscules à des noms en forme de périphrase, passe (je le fais gaiement 8D), mais pas à des mots au beau milieu d'une métaphore. ._.

Là encore, je maintiens mon propos sur le vocabulaire utilisé : nous sommes dans la peau d'un adolescent, qui n'a pas l'air très éduqué ; il me paraît donc étrange, voire burlesque, de lui mettre de savantes comparaisons dignes des grandes comédies en bouche.
Surtout que je n'ai pas trop suivi ce que tu voulais exprimer (en d'autres termes, je n'ai absolument pas compris le dernier paragraphe, mea culpa) xD
Laisse de côté la forme et développe plutôt ta pensée ; le lecteur ne t'en sera que plus reconnaissant.

Sinon, tu uses de la virgule à tort et à travers ; n'hésite pas à te relire à voix haute pour vérifier son usage. De plus, la syntaxe te fait parfois défaut. Voyons plutôt :
A la simple idée de pouvoir, prochainement déchaîner sa violence sur cette malchanceuse, les yeux de l'adolescent semblèrent prendre vie, s'animer indépendamment de la volonté du possesseur. Les traits de son visage encore juvénile se tordirent dans un rictus, une grimace d'avidité traduisant par sa seule présence l'appel de pulsions primales auxquelles l'espèce humaine de par son évolution aurait pourtant dû renoncer : infliger des blessures, renouer avec ses plus bas instincts...
Pourquoi séparer le verbe du cod en début de phrase ? Fais-tu une pause entre les deux lorsque tu parles ? Je ne pense pas. On dit naturellement : "A la simple idée de pouvoir prochainement...".
Pourquoi rallonger ta dernière phrase avec ce double-point ? Non seulement ta phrase s'affale et s'essouffle au niveau du rythme, mais en plus cela n'a pas de sens pour le lecteur ^^" (appel de pulsions primaires auquel on aurait dû renoncer : renouer avec ses plus bas instincts => ça, c'est de la paraphrase par excellence !)

Descriptions :

A vrai dire, l'action décrit légèrement, mais concrètement, on ne sait pas trop ou l'on est (j'ai pas trop compris l'histoire du muret/usine/route/ravin - pour moi tout ceci ne va pas ensemble). J'ai apprécié cependant la parenthèse sur la force, c'était bien placée.
Je suis surtout en manque de couleurs (synonymes d'ambiance particulière), d'odeurs. Use de tes cinq sens ! A trop faire d'introspection, ton personnage oublie sa vie réelle et cela pose problème.

Émotions :

La précision du contexte ne justifie toujours pas l'éclat de colère dans la boulangerie et entre même en contradiction avec celui-ci. De plus, on ne comprend pas pourquoi Olia décide d'arrêter la fille (surtout qu'il manque de la tuer ! à ce propos, le texte est irréaliste -> tomber dans le ravin, à une vitesse non précisée donc probablement haute, c'est les vertèbres brisées) ; ni en quoi il calcule ses actes vis-à-vis de Natacha.
Pour le reste, c'est bien, tu gardes la colère comme fil d'Ariane ;)

Contexte :

Tu installes beaucoup mieux le contexte ici, c'est bien. Les choses sont beaucoup plus claires, même si l'allusion à la mère est incompréhensible ^^"

Ouverture :

Hu.
Ce point me pose de nouveau problème. En effet, tu fais agir mon personnage (la moto tombe *juste pour des mains posées sur la poitrine, c'est un peu exagéré comme réaction de la part de mon personnage u_u*, tu la tires du ravin, etc...) sans lui laisser de temps de respirer ; à trop faire d'action, tu bloques l'interaction. De plus, tu racontes tout sous forme de discours indirect libre ; il est donc dur pour l'autre personnage de savoir exactement ce qui a été dit. Certes, tu proposes une cigarette à Natacha, mais ton personnage se désintéresse totalement d'elle et tu ne lui proposes pas de voie pour rebondir.
Cherche le juste milieu !

La suite arrive ^^

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Natacha commençait à rouler plus lentement, ayant vérifié dans son rétroviseur que personne ne les suivait. Ouf ! Malgré leur fuite, ils n'avaient pas été repérés.

Soudain, contre toute attente, Ollia posa ses mains sur sa poitrine ; prise de court, la jeune femme perdit le contrôle de son véhicule, donnant un coup de guidon vers le fossé en voulant reprendre la situation en main. Se rendant compte trop tard de son erreur, elle freina de toutes ses forces, son corps se crispant sous la pression. Alors que l'avant-main de la moto commençait à basculer dans le ravin, les roues cessèrent de tourner brusquement, sous l'impulsion des mains de la jeune femme. Ils chutèrent.

Se relevant en époussetant sa veste, Natacha fusilla son complice du regard. Elle accepta la main amie qu'il lui tendait ; l'empoignant, elle remonta sur le béton. Avant qu'il n'ait eu le temps de la lâcher, elle lui assena une gifle monumentale de sa main libre, lui laissant une marque rouge sur la joue. Qu'il ne s'avise pas de recommencer, celui-là ! Alors qu'elle s'apprêtait à déverser un flot d'injures, Ollia la devança et lui raconta ce qu'il avait à dire.

Surprise d'abord, la colère ne tarda pas à s'emparer d'elle ensuite. Alors quoi ? On lui cachait les motifs de cette sortie ? Et on lui disait ensuite de couvrir les novices comme Ollia si cela se passait mal ? A quoi bon, si elle ne savait rien ! Tout ça, c'était de la faute de Tim, le plus proche conseiller du Boss. C'était aussi le plus vieux de la bande, probablement le plus rusé. Il l'avait roulée pour qu'elle joue son rôle si bien qu'on n'aurait pas pu comprendre le vrai but. Ah çà ! Tim lui paierait ça. Ollia aussi. Il se croyait supérieur à elle, et cela la mettait en rage. Il verrait de quel bois elle se chauffe, le jour venu !

L'expression d'intense sadisme qu'elle surprit sur son visage la dégoûta. Elle était habituée à la brutalité qui régnait dans la bande - elle-même était de nature violente, bien qu'elle ait moins de force -, mais le fait qu'ils se réjouissent à l'avance d'une violence préparée continuait à la répugner. Acceptant sans joie la cigarette qui lui était proposée, elle l'alluma à l'aide du briquet à têtes de mort qui était en sa possession. Elle aspira une fois, expira. Elle détestait la cigarette, mais elle ne pouvait refuser ce genre de choses sans passer pour une gamine. Debout contre le muret, Ollia au-dessus d'elle, Natacha lui lança ces paroles amères, sans même le regarder :

- T'es en train de baver à l'idée de la tabasser, hein ? J'vous connais, tous. Frapper les faibles, ça renfloue votre égo...mais ton adversaire, il est déjà mort. Tu t'étais jamais rendu compte que tu maltraitais juste un cadavre ?

Un air de défi dans les yeux, elle se retourna brusquement vers lui.



_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou !

Alors je ne m'apprête pas à faire un commentaire détaillé, tout simplement parce que je n'ai compris que le quart de ce que tu racontes xD

Dans cette réponse, tu incarnes Tim ? Mais tu n'as pas le droit de changer de personnage ! Tu as le droit de l'utiliser en PNJ, mais tu dois continuer à jouer ton propre personnage également et à nous maintenir au courant sur ses pensées, etc... Là, tu ne joues que Tim et tu oublies totalement Ollia, alors qu'il est le sujet de cette conversation (ok il roule un peu des yeux mais on ne comprend pas grand chose de ce qu'il pense, faute de connaître le contexte à l'avance - tu en dis un peu trop vers la fin ce qui nous embrouille).

De plus, je trouve l'arrivée de Tim assez saugrenue dans ce contexte. Ils sont censés être arrêtés au beau milieu de la campagne rase, dans un endroit perdu où les autres ne devraient pas penser qu'ils sont. Il a l'air de surgir comme ça, TRANQUILLE ET QUE JE ME TÉLÉPORTE MOUHAHAHA. Enfin tu vois le style.

Certes, il y a une ouverture, mais tu es tellement concentrée sur le pnj que tu en oublies ton propre personnage (et c'est précisément le risque de la pnjinisation). Tu interagis avec moi, certes, mais cela tombe comme un cheveu sur la soupe.

Pour le reste, on sent que tu as des émotions et de l'imagination à revendre, bien que les descriptions soient très floues. L'action précédente n'étant pas détaillée, le peu de descriptions présentes sont difficilement compréhensibles (qu'entends-tu par pseudo-motard ? comment est-il arrivé jusqu'ici ? etc...).

Je vais être embêtante : j'aimerais que tu réécrives, ou alors que tu rajoutes des choses à ton rp pour que je puisse le comprendre (et aussi pour que tu fasses jouer ton personnage). Bien sûr, je pourrais te répondre, mais l'apparition du pnj est si soudaine que je ne saurais l'incorporer à mon propre rp. ^^"
Merci ! :3

_________________


Thanks my Lollipop x3
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet