Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Aide pour Givry [Avis acceptés]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Jeune sirène d'eau douce, tu es née en mer à l'époque ou les tiens se réunissent au milieu de l'océan Pacifique pour se reproduire. A présent, tu as suffisamment grandi pour pouvoir supporter le voyage en sens inverse ; vous allez migrer vers votre lieu de vie habituel, les rivières, les lacs et les ruisseaux !
Après avoir nagé jour et nuit pendant plus d'une semaine, vous arrivez à l'embouchure du Mékong, là ou vivent les fées des rizières. Alors que ta colonie s'engouffre sans mal à l'intérieur des terres par les eaux, tu luttes contre le courant qui menace de t'emporter en sens inverse...
Réussiras-tu à suivre tes compagnons ou devras-tu renoncer ?

Voici ton aide !
J'espère que le contexte t'inspirera :)
Tu peux écrire à la personne qui te plaît ; n'oublie pas que c'est un RP !
Je te demanderai de faire une auto-évaluation à chaque fin de post.
Si tu as des questions, n'hésite pas !

Bon courage !

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Oups ! Je suis désolée, j'ai dû lire trop vite !
Je te change ça de suite ; tu restes dans la fantasy ?

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou !

Du coup, j'ai pas compris, tu veux garder ce contexte ou pas ? (vu que tu parles de flashback itout je suis perdue excuse-moi ><)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Ah d'accord ! :D
Oui, bien sûr, tu peux faire un flashback, y'a pas de problème (:

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Coucou !

Je pense à ton commentaire ; n'oublie pas de faire ton auto-évaluation ! (:
(au passage, on s'est mal comprises sur le contexte mais c'est pas grave, c'est très bien comme ça ! ^^)

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Bonjouuur !

Je commente, je commente !

Mise en page :

Les paragraphes sont bien découpés, mais par contre, c'est dommage que tu ne mettes pas plus en valeur les dialogues, ou que du moins tu ne les mettes pas plus en valeur.
(au passage, il y a un espace avant le tiret)

Langue :

Un voyage éternel
Une faute au titre, ça la fout mal quand même ^^"

Pense à te relire et à passer ton texte au correcteur orthographique (logiciel de traitement de texte tel que open office, word ou bien bonpatron.com - dans le deuxième cas passe ton texte par petits bouts) !

Des pleurs que des pleurs, on entendait ce bruit à des kilomètres, de quoi faire venir des ennemis.
Cela a le mérite d'être original, comme vision des choses \o/ Mais quoi comme genre d'ennemis s'il vous plaît ? ** Des zombies ? 8D

Tout le monde pleurait pour le départ des adultes vers le Mékong, premier lieu de rencontre pour les jeunes, qui donnent la plupart du temps vie à un de nos descendants.
Tout le monde, c'est l'équivalent de "on" ou de "il" : singulier 3e personne.
Attention aux pluriels !

Les sirènes de mon âge ne voulaient pas laisser leur mère partir et pleuraient toutes les larmes de leurs corps.
Euh, le sujet, c'est les sirènes hein, on est d'accord xD
Il y a plusieurs larmes qui sont versées et non une seule.

Mais, moi je ne pleurais pas.
Au niveau de la valorisation du "moi", la virgule devrait être placée juste après celui-ci pour que l'effet soit présent.

Peut-être car je ne connaissais point le danger de cette aventure pour moi qui devait être superbe et inoubliable.
Attention à ne pas confondre peut être (pouvoir être) et peut-être "l'adverbe".
La connexion logique "parce que" conviendrait mieux à la place de "car".
Le sujet de "devait" est "cette aventure".

Certains me prenaient pour une folle, ou bien d'une autre espèce.
"une autre espèce" est COI.

Blonds comme la paille alors que normalement nous avons les cheveux bleus, violets, roses et de bien d'autres couleurs ! [...]
"De toutes celles de l'océan c'est la plus belle !" me disait ma mère. Aux mille et une couleur flamboyante elle me donne plus que mon âge.
Attention aux pluriels !

-Sois sage et forte Akina. Me dit ma mère inquiète, je ne l'avais jamais vu dans cet état.
Attention, la didascalie n'est pas considérée comme étant une nouvelle phase (d’où l'importance de mettre en valeur les dialogues).
Cela donne : "- Sois sage et forte Akina, me dit ma mère inquiète. Je ne l'avais jamais vue dans cet état."


- N'aie pas peur je serais sage, mais pourquoi je ne peux pas venir avec toi ? Au moins tu serais sûre que je suis sage ! Mes paroles étaient exactement les mêmes que je cite.

- Tu ne peux pas venir, tu comprendras plus tard, sache que la vie est parfois cruelle. Sur ces mots elle m'embrassa et partie en tête du premier groupe.
*se place devant le tableau, remet ses lunettes rondes avec un air pincé et désigne les phrases écrites à la craie à l'aide de son bâton en bambou*
Nous sommes, dans ce dialogue, dans une situation d'énonciation, plus exactement dans un dialogue rapporté direct.
Ce qui signifie que naturellement, les paroles écrites sont celles qui ont été dites : cela tombe sous le sens u_u
Attention à l'impératif !

Je crois avoir fait le tour de tes fautes les plus récurrentes, aussi je ne relèverai pas le reste, mis à part cette phrase :
Pure mensonge pour ne pas se blesser soi-même.
Pur mensonge, masculin singulier.
Soi n'est pas le verbe être à la première personne. C'est "moi" à la troisième personne indéfinie "on" (eh oui, en français aussi il y a des déclinaisons !).

Voilà pour la langue.

Descriptions :

Tu as bien positionné les descriptions concernant ton personnage, c'est très bien ; veille cependant à ce que cela reste "réaliste" (pas au sens premier du terme bien sûr) ; je sais que nous sommes sur AAR et qu'il est difficile de s'imaginer comme ça qu'on est sur un forum rpg fantasy sans y être mais tu ne dois pas oublier ça ^^
Vu que tes amis vont être pour la plupart des pnj, c'est effectivement dommage qu'ils ne soient pas décrits. Le décor aussi : tu dis que l'embouchure est étroite, puis qu'elle est immense ! C'est pas un peu contradictoire ? (a)
Tu ne nous parles pas de la couleur de l'eau, de à quoi ressemblent les poissons. Pour que nous nous sentions dans ton personnage, il faut penser et voir comme le ferait ton personnage, c'est à dire comme le ferait une sirène (les algues et le débit de l'eau sont un bon début !). A ton avis, à quoi porte-t-elle attention ? En tant que "jeune" sirène, qu'est-ce qui l'étonne ? Qu'est-ce qui est différent par rapport au centre de l'océan ? J'veux dire, après 15 passés au même endroit, y'a forcément des trucs qui changent, ou sinon c'est que c'est une blasée ta sirène XD

Émotions :

Ce n'est pas le sujet de cette aide donc je m'éterniserais pas trop longtemps dessus.
Globalement, les émotions sont cohérentes, tu fais des efforts pour avoir un certain éventail de possibilités.
Ce qu'il faudrait travailler en réalité, c'est la formulation. En effet, les émotions sont explicites : elle a peur, elle est en colère, elle est haineuse. Tout est écrit noir sur blanc.
Il faudrait que tu réussisses petit à petit à faire quelque chose qui soit implicite ; au lieu de dire "elle a peur" tu témoignerais des symptômes physiques de cette peur ; tu refléterais cette peur par des questionnements "vais-je mourir ? comment traverser cette embouchure ? c'est impossible, je n'y arriverais pas !" (<= y'a de la panique aussi regarde)... Le principe étant de ne pas la mentionner directement bien sûr 8D *c'est comme les sortilèges informulés jeune padawan !*
Tu n'es pas obligée d'essayer à commencer à faire ça maintenant, mais si tu en as envie, c'est le bon moment ;) *oui, parce que tester des trucs in rp, c'pas toujours simple.*

Rythme :

Dans ton texte, le personnage est centré sur lui-même et pourtant tu n'utilises pas le rythme pour renforcer cette focalisation. Utilise les virgules pour souligner le "moi", pour mettre en valeur "je".
Je trouve que tu ne modifies pas ton rythme en fonction de la situation. Il ne change pas du début à la fin ; les phrases sont relativement de la même longueur, les paragraphes aussi.
Pense à raccourcir tes phrases lorsqu'il y a de l'action et les rallonger en les agrémentant de points de suspension et de silences lorsque ton personnage tombe dans les bras de Morphée ou dans les pommes (le rythme doit refléter, quelque part, les battements de cœur de ton personnage).

Ouverture :

Y'a de l'action.
Y'a du dialogue.
D'ouverture, par contre, j'avoue avoir du mal à en cerner une xD
Certes, tu laisses la plume à l'autre joueur, ça se voit. Par contre, tu l'obliges à parler ("réveille-toi Akina !"). Dommage que tu n'aies pas dit que tu pensais que c'était ta mère qui parlait ; ainsi, le joueur aurait eu le choix entre l'avoir dit ou n'avoir rien dit du tout.
Attention à l'interaction donc !

Avant de te donner la suite, une question : tu as une envie particulière quant à la personne que je dois incarner ? Ou je choisis ?

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Parfois, Nick regrettait que son cerveau ne soit pas suffisamment puissant pour conserver des images précises du passé.
Il regrettait beaucoup de choses, et souvent.
Mais s'il y avait une chose qu'il ne regretterait jamais, c'est de s'être lancé, les autres jeunes à ses côtés dans un élan de surexcitation, à la conquête des contre-courants du Mékong.

Sa longue queue rouge et dorée frappant puissamment l'eau, il glissait avec aisance dans les eaux calmes de l'océan, dont le silence était rompu par les éclats de rire des sirènes. Ces dernières étaient impatientes de rejoindre le fleuve, bien qu'un dangereux obstacle les y attendait.

Nick n'y pensait pas encore ; il ne songeait qu'à s'amuser et à taquiner ses semblables, en particulier ses homologues féminines. Il se savait séduisant ; certes sa chevelure noire n'avait rien de spectaculaire, mais l'éclat de ses écailles valait tout l'or du monde, chevelures colorées comprises. De toute manière, il n'était pas le seul à manquer d'une tignasse digne de ce nom ; une autre sirène, Akina, qui était avec eux, avait les cheveux blonds - tout ce qu'il y a de plus ringard. Cependant, sa queue était superbe, multicolore et ne ressemblait à aucune autre. C'est sans doute pour cette raison qu'ils avaient sympathisé depuis longtemps.

Quelques minutes plus tard, le groupe se rendit compte qu'il arrivait à l'embouchure. Les mâles, encore fanfarons il y a quelques secondes, ralentirent. L'inquiétude se lisait sur les visages de chacun.
Soudain, les deux adolescents les plus audacieux se lancèrent brusquement, accélérant à toute vitesse. Nick eut le temps de les entendre crier des insultes de gamins comme "le dernier arrivé est une poule mouillée !" avant qu'ils ne disparaissent dans les flots. L'homme-poisson savait pertinemment que les deux sirènes ne pensaient pas ces mots et qu'ils ne l'avaient crié que pour se donner courage ; aussi ne fut-il pas étonné que ses compagnons de route ne réagissent pas.

Une à une, les sirènes s'écartèrent du groupe pour plonger dans le fleuve. Le cœur battant, le mâle attendit d'être le dernier pour se lancer, veillant ainsi sur les arrières de chacun.
Après un dernier regard en arrière, il partit à toute brindezingue en visant le milieu de l'embouchure ; se laissant porter par les vagues, il s'efforça d'éviter le courant d'arrachement qui tentait de le renvoyer d’où il venait. Forcé de dévier sur le côté, il vit soudain Akina, inerte. Descendant vers le rocher ou elle s'était échouée, il l'attrapa par le bras et lui tapota les joues. Aucune réaction. Il lui parla, criant au-dessus du bruit de l'eau ; elle frémit, puis elle cessa de bouger. Son thorax ne se soulevait plus.

Terrifié, ne sachant que faire, il se décida à prendre son corps avec lui ; peut-être que les fées des rizières pourraient l'aider ? Il y avait toujours un peu d'espoir !
Soulevant le corps d'Akina, qui pesait entre ses bras, la jeune créature vira à droite, longeant la berge. Se mouvant selon la nage du papillon, tel un dauphin, il finit, non sans mal, par entrer véritablement dans le fleuve. Rattrapant les autres qui les attendaient à environ cinq cent mètres, il attrapa l'un de ses amis, Hiyu, par l'épaule pour lui demander de l'aider à transporter l'inconsciente.
Finalement, le groupe tout entier se relaya pour la porter, jusqu'au moment ou ils s'arrêtèrent pour chasser. Ils avaient tous faim, et il fallait s'occuper d'Akina. Il fut convenu que tous partaient chasser, sauf Nick, qui veillait sur Akina endormie.

Décidant de poser le corps de la sirène blonde sur la terre ferme, Nick la hissa sur le sol sec. Peut-être que l'air frais du soir la ramènerait à la vie ? Quelle idée ! Elle était en vie, enfin ! Juste endormie Nick, endormie ! Par contre, ça peut la réveiller... Et si tu lui parlais tiens, gros bêta ?

- Akina ?

Pas de réponse.

- Akina ? Tu m'entends ?

Une pointe d'angoisse dans la voix, il lui caressa la joue. Non, elle ne pouvait pas mourir.

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
Quel genre de contexte préférerais-tu ?

_________________


Thanks my Lollipop x3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Ancien Admin
Ancien Admin
N'oublie pas ton auto-évaluation !

_________________


Thanks my Lollipop x3
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet