Aide au RPG
EN COURS DE RECONSTRUCTION.
Vous ne l'attendiez plus, mais le voilà.
AAR se refait une beauté, change de concept, et espère que vous serez toujours au RDV après ça...

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

La liberté et la sécurité, la morale et l'ordre.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Modérateur
Modérateur
Sur un plan toujours purement philosophique et pour suivre Cleomede, on est d'accord qu'une personne dans le besoin n'a pas tant de liberté de pensées, puisque les pensées s'orientent vers la nécessité. Mais je dirais que la liberté n'est pas quelque chose de concret, on peut difficilement déclarer "telle personne est plus libre que telle autre". Pour moi, la liberté (comme le bonheur) est intérieure. Certes, une personne enfermée n'a plus de liberté physique, un esclave n'a pas la liberté de mener sa vie comme il le veut, mais au fond, il lui reste la liberté d'être ce qu'il est, d'être un individu.

Je m'explique parce-que c'est moyennement clair: pour moi, même enfermé, battu et violenté, quelqu'un peut toujours décider de rêver, de s'évader dans l'imagination, et ses pensées lui appartiennent toujours.

Alors pour revenir sur la citation de B. Franklin (parce-que j'ai conscience de m'éloigner un peu du sujet), certes, la sécurité maladive de notre société actuelle nous enlève peut-être une part de liberté, mais ils ne peuvent pas tout nous prendre.

Et je propose une autre citation que je trouve très belle et dont j'ai oublié l'auteur: "Notre liberté s'arrête là où commence celle des autres". On peut considérer que l'on est libre de ne pas être observé par des caméras de sécurité, à partir du moment où on oublie que chacun est libre de marcher dans la rue sans craindre une agression à laquelle personne ne pourra rien faire si personne n'est un minimum surveillé.
J'espère que mon avis était un peu clair quand même, même dans ma tête c'était brouillon alors j'ose même pas imaginer une fois écrit u_u

_________________

Vivement la prochaine soirée CB !
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet